Articles

Le droit (africain) à distance, et sur la toile

Par Louis-Martin Essono , le 30 août 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Aider l’Afrique à connaître ses droits

L’avènement d’une société de l’nformation draine ses controverses et interrogations juridiques, politiques, géopolitiques, économiques et sociales à l’image des médias traditionnels à l’exemple des journaux, de la radio, ou de la télévision qui ont façonné les démocraties modernes. Internet facilite, aujourd’hui, l’échange d’information, la discussion et surtout l’accès à un volume sans cesse croissant d’information mise à disposition sur le réseau. Il existe de fortes probabilités qu’il devienne l’espace de communication écrite et orale le plus important et le vecteur inévitable du processus d’éducation, de recherche, de négociation. Le terme de société de l’information résume bien ce phénomène.

Mais la connaissance du droit en général et celui du droit de l’Internet est un défi. Un site vient d’être ouvert pour vulgariser le droit : Droit & Toile est un projet de l’ unitar l’Institut des Nations unies pour la formation et la recherche, il est mené en collaboration avec de nombreux partenaires (Universités, ONG et autres institutions).

L’ unitar a pour mandat de promouvoir la formation et la recherche dans le cadre des missions dévolues à l’ONU afin d’en renforcer l’efficacité. Il intervient sutout dans les pays en développement afin de favoriser le transfert de savoir-faire, de renforcer les capacités locales et d’encourager le développement de stratégies nationales. Les programmes de l’UNITAR couvrent notamment les domaines suivants : affaires internationales, environnement, société de l’information, gestion de la dette.

En revanche Le projet droit-et-toile a pour objectif d’encourager la mise en place de cadres législatifs démocratiques et pluralistes favorables au développement de la Société de l’information. Il oeuvre, lui aussi, dans les pays émergents ou en voie de développement. Mais, dans nombre d’entre-eux, le cadre juridique prend du retard sur le développement économique et social d’Internet. Certains pays sont par conséquent tentés d’adopter à la hâte des cadres réglementaires empruntés à d’autres contextes qui pourraient se révéler inadaptés ou inapplicables.

L’équipe de droit-et-toile se demande s’il n’est pas désastreux que dans cette précipitation, qui caractérise l’extension d’Internet et le développement de la net-économie, des décisions engageant l’avenir soient prises sans la réflexion et le recul nécessaire, hypothéquant ainsi les intérêts des pays et des cultures les plus fragiles.

Les réponses à ces questions et le bulletin gratuit qui y est produit aideront le lecteur à connaître l’essentiel des droits.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné