Articles

Quand les universités autorisent le libre accès à leurs ressources

Par Christine Vaufrey B , le 20 septembre 2010

Dans la logique de regroupement censé accroître la visibilité du système universitaire français et de ses nombreux établissements, six université numériques thématiques ont vu le jour ces dernières années :

  • AUNEGE, économie et gestion
  • UNF3S, santé et sport
  • UNISCIEL, Sciences fondamentales
  • UNIT, sciences de l'ingénieur et technologies
  • UNJF, sciences juridiques et politiques
  • UOH, sciences humaines et sociales, langues et arts
  • UVED, environnement et développement durable

Chacune des ces UNT dispose d'un portail propre, sur lequel l'étudiant trouvera nombre d'informations et pourra accéder, librement ou sous condition, à des ressources produites dans les établissements membres.

Un portail général pour valoriser les ressources numériques des universités françaises

Depuis quelques mois, un portail encore plus général a été créé. Il s'appelle sobrement le Portail des Universités Numériques Thématiques et permet d'accéder à « 30 000 heures de cours en podcast », comme le titrait un magazine en ligne en septembre 2010, toutes disciplines confondues. Il regroupe les ressources des six UNT et celles d'autres établissements et espaces, tel Canal U par exemple.

On reste donc admiratif devant un tel effort de production de ressources numériques librement accessibles aux étudiants francophones du monde entier.

Mais un parcours un peu approfondi dans le site portail montre que la réalité n'est pas tout à fait à la hauteur des annonces.

D'une part, il ne s'agit pas de « 30 000 heures de cours en podcast ». Un grand nombre de documents texte, téléchargeables en .pdf ou .doc, sont mis à disposition. Les diaporamas sont également nombreux.

D'autre part, le portail est finalement un espace de dépôt qui a permis de centraliser des ressources dispersées sur plusieurs sites. Cet effort de centralisation s'avère plus quantitatif que qualitatif : on trouve de nombreuses ressources obsolètes, certaines datant de 1990 (si l'on en croit les dates inscrites dans les notices descriptives des documents), à coté de ressources récentes de bonne qualité.

Enfin, la recherche dans le site s'avère quelque peu hasardeuse, car l'accès thématique proposé sur la page d'accueil conduit à une liste de ressources non classées, et le moteur de recherche ne retourne que des résultats partiels.

Il est probable que le site portail s'améliore peu à peu, de manière à mieux répondre aux aspirations de la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche qui souhaite avec ce projet rendre les cours accessibles aux étudiants partout et en tous lieux, et donner à voir au monde la vitalité de l'enseignement universitaire français. En attendant, il est recommandé de consulter les ressources de cours directement sur les portails des six UNT, beaucoup plus clairs et structurés.

Cours ou ressources d'apprentissage ?

Pour autant, il semble opportun de ré-interroger l'ambition qui a présidé à la création de ce portail : s'agit-il de donner à voir le savoir-faire incontestable des universitaires français, ou de permettre à un vaste public d'apprendre grâce aux ressources proposées ?

Car, bien entendu, on ne saurait confondre les cours et les supports de cours; le parcours d'apprentissage et les ressources documentaires utilisées dans ces parcours.

S'il s'agit de mettre à disposition du grand public des ressources produites par les établissements d'enseignement supérieur sans qu'elles s'inscrivent nécessairement dans un parcours structuré de formation, on se tournera vers iTunesU qui s'est fait une spécialité de ce genre de ressources.

Les écoles et universités françaises présentes sur iTunesU sont peu nombreuses, comparativement à leurs homologues anglo-saxonnes, mais proposent des capsules de bonne qualité, créées à cette intention.

Dans un genre fort différent, les séries « L'essentiel » disponibles sur le portail de l'UOH dans plusieurs disciplines (mais pas encore disponibles sur le portail général des UNT) ont été conçues spécifiquement pour la diffusion en ligne et proposent des contenus de grande valeur. La série consacrée à la formation est à ce titre exemplaire.

Pour trouver de véritables cours en libre accès, nous sommes allés voir du côté de l'Open University.

Explorer, essayer, étudier, les trois étapes du parcours proposé par l'Open University

C'est l'Angleterre qui a inventé l'enseignement à distance, dès le début du XIXe siècle et l'apparition du courrier postal. Et l'Open University, qui vient de fêter son quarantième anniversaire, figure parmi les pionniers du e-learning à grande échelle.

Cette expérience et la reconnaissance de l'excellence de ses programmes lui ont permis de développer une offre de ressources et de cours en libre accès originale. L'offre de l'Open U, comme on l'appelle, est structurée en trois niveaux :

Les ressources culturelles ou éducatives. Ces ressources ne sont pas intégrées à des parcours d'apprentissage; elles sont distribuées sur iTunesU, YouTube, la BBC, et bien entendu sur Open Learn, le site de l'Open University dédié à ces ressources.
Ces ressources sont accessibles au grand public qui les apprécie (plus de deux millions de téléchargement sur iTunesU); elles traitent de sujets divers, et l'actualité y est fort bien représentée. Les séquences d'apprentissage des langues étrangères connaissent un grand succès.

Les cours en libre accès. Ceux-ci sont proposés à la fois dans le cadre de l'Open Learn et sur la plateforme Learning Space. Près de 10 000 heures de cours structurés sont ainsi mises à disposition. Les cours, d'une durée comprise entre 4 et 20 heures, sont découpés en séquences, accessibles aux simples visiteurs. L'inscription gratuite offre néanmoins un avantage important; l'apprenant a alors accès à des outils qui viendront soutenir son apprentissage : outil de visio-conférence, d'enregistrement de vidéos, de réalisation de cartes mentales, journal d'apprentissage, et forum lui permettant de partager ses réflexions avec les autres apprenants inscrits dans le même domaine que lui. 

Si vous voulez voir de plus près à quoi ressemble un cours gratuit sur le Learning Space, rendez-vous par exemple à la page Education, puis choisissez le cours "Creating open educational resources". Vous êtes bien sur une plateforme classique de e-learning, n'est-ce pas ? Autre aspect intéressant de cette ofre de cours, tout le matériel proposé est placé sous licence Creative Commons. Ce qui signifie que vous pouvez le reprendre et l'intégrer à votre propre plateforme, à partir du moment où vous respectez les termes de la licence.

Les cours payants, inscrits dans des cursus diplômants. Nous sommes là au coeur de l'activité de l'Open U. Cette université perd-elle son temps et son argent en diffusant des ressources gratuites ? Probablement pas : on ne s'étonnera guère que les apprenants, après avoir testé quelques cours gratuits, finissent par s'inscrire officiellement pour suivre une formation dans cette université, malgré le prix élevé de ses cursus. Près de 200 000 étudiants sont actuellement en cursus à l'Open U, et 70 % des étudiants de premier cycle travaillent à plein temps.

En navigant successivement sur le portail des ENT et sur le portail de l'Open University, on constate l'écart qui existe entre des institutions encore focalisées sur l'enseignement en présence, et une institution qui est née et s'est développée autour de la formation à distance. Les universités françaises tardent à modifier leur relation au numérique, peinant à en faire bien plus que de la simple captation de cours en présence, ou une plateforme de diffusion de diaporamas. Les exceptions mentionnées et quelques autres ne sont malheureusement pas représentatives de la situation générale. Et il n'est pas question ici de moyens, mais bien de vision.

Les établissements d'enseignement supérieur français franchiront-ils l'étape cruciale de la mise à disposition de véritables cours pour le grand public, à l'image de ce que fait l'Open University ? Il faut le souhaiter et être convaincu que cela constituerait une formidable promotion de la qualité d'un enseignement parfois méconnu, et attirerait ainsi de brillants étudiants vers ces établissements.

Le portail des Universités Numériques Thématiques

L'Open Learn de l'Open University

Le Learning Space de l'Open University

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné