Articles

Les écoles africaines utilisent la Toile pour lutter contre la pollution

Par Louis-Martin Essono , le 04 février 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Il n’y a pas mieux à dire. Le site francophone Mosaique du monde déjà bien connu des lecteurs de Thot, a réussi son projet. Des dizaines d’écoles du monde de la francophonie se sont déjà connectées entre elles et ont assimilé l’utilisation des Ntic dans leurs pratiques de classes. Le nombre d’écoles connectées vient de happer l’Algérie.

Outre les activités pédagogiques à proprement parler, l’éducation humaine et sociale entre dans la réalisation des projets de Mosaique du monde En effet, le site Mosaïque propose aux établissements scolaires qui le désirent un espace de mutualisation des travaux à multiple orientation. L’un de ces travaux concerne la réalisation d’un atelier dirigé contre les méfaits et la prévention de la pollution

Une école africaine, l’école Bohn du Togo et une école de Haïti, l’école du Libéria à Haïti, (mais oui, là-bas à Haïti, il y a une école du Libéria), ces deux écoles examinent à la loupe les causes de la pollution dans leur pays.

Il est très intéressant de voir ce qu’en pensent les élèves. Sont accusés de pollution, le chômage, les taxi-motos, l’absence des camions de la voirie, mais aussi les voitures d’occasion, les "congélés" que l’on appelle encore là-bas Les "venu de France" ou "adieu France" ou bien "adieu Europe" Ce sont des pollueurs de l’environnement.

Ecoutez ce qu’ils disent :

Aujourd’hui il n’y a à Lomé plus de camions de ramassage d’ordures, chaque ménage se démerde comme il peut...Au marché, pas de latrines, pas d’urinoirs, ce qui fait que la plage un lieu de divertissement est devenu un lieu de satisfaction fécale.

A Haiti, c’est le même schéma. D’autres écoles sont attendues. Luttons pour l’environnement, en dénonçant et en pratiquant les conseils que suggèrent les petits élèves. Allez respirer de l’air pur sur pollution

Cette forme de travail collaboratif est à encourager. Elle facilite le travail en groupe et l’autonomie des élèves. La formation à distance peut utiliser ces circuits qui prennent du temps à s’installer. De toutes petites initiatives qui ont fait boule de neige réussiront un jour à sortir la formation à distance africaine au grand jour.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné