Articles

Tout savoir sur la diffusion électronique des thèses en ligne***

Par Thot , le 05 mai 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 26 septembre 2008

La thèse, un investissement pour un retour

La thèse de doctorat est considérée comme l’aboutissement d’un travail de recherche et une production de l’esprit riche d’informations scientifiques originales (Guide de thèses, 2007). Elle représente le fruit de plusieurs années de recherche et de réflexion par son auteur, mais également un investissement de la part de l’institution académique où les études doctorales ont été suivies et, sur une plus grande échelle, de la part du secteur de l’enseignement supérieur de ou des pays où les recherches ont été réalisées.

Des lors, la nécessité d’une valorisation optimale de la thèse s’avère une évidence, non seulement pour une meilleure diffusion du résultat de la recherche, mais également pour offrir une reconnaissance des efforts consacrés par l’auteur ainsi que pour permettre un meilleur retour sur les investissements des institutions universitaires.

C’est pourquoi, au-delà de la nécessité de la conservation et de la protection des thèses de doctorat, celles-ci doivent pouvoir être largement diffusées, facilement repérables et accessibles par l’ensemble de la communauté scientifique, nationale et internationale.

La diffusion papier égale diffusion limitée

Traditionnellement, les procédés institutionnels de diffusion de thèses soutenues en France reposaient avant tout sur la conservation de celles-ci dans les bibliothèques universitaires. Les thèses soutenues sont déposées, sous forme papier, dans la bibliothèque de leur université de soutenance, où elles peuvent être consultées sur place, et prêtées par le biais du réseau de prêt entre bibliothèques.

Cette forme de diffusion s’est avérée cependant peu adaptée aux besoins et exigences des chercheurs, principalement à cause de la diffusion géographiquement restreinte des thèses, la durée parfois longue et le coût des demandes de prêts entre bibliothèques.

La diffusion par microfiches, concept dépassé

A partir de 1985, un circulaire du Ministère Français de l’Education Nationale a institutionnalisé la conversion systématiques des thèses sous forme microfichée et la diffusion systématique des microfiches auprès toutes les bibliothèques universitaires.

Cependant une enquête mené en novembre 1997, à la demande du ministère de l’Education Nationale, avait montré que le taux de consultation des thèses sous forme de micro-fiches était extrêmement bas dans les bibliothèques et que celle-ci joue plus un rôle de conservation de la thèse que de moyen de diffusion (Fichez, 2002).

La diffusion électronique du savoir académique

Depuis l’adoption du système de microfichage des thèses en 1985 jusqu’à présent, l’évolution des technologies informatiques et le développement des réseaux a complètement changé les pratiques de recherche. Les thèses sont désormais rédigées dès le départ sous forme numérique à l’aide de logiciels de traitement de texte. D’autre part, l’accès croissant des chercheurs à Internet a conduit les établissements de recherches à investir de plus en plus dans la production et la diffusions d’informations électroniques (revues électroniques, base de données en ligne, etc.).

Deux nouvelles circulaires ministérielles en 2000 et en 2001 ont déjà préconisé aux universités françaises la mise en place d’un dispositif de diffusion électronique des thèses en ligne.

Aujourd’hui, le travail préalable à la diffusion électronique, c’est-à-dire la création du document scientifique numérique selon les normes établies par l’université est réalisé par le doctorant lui-même et l’université ne s’occupe que de la mise en ligne de la thèse sur son portail électronique. Le doctorant est ainsi replacé dans sa position de producteur et de diffuseur d’informations scientifiques et l’Université joue le rôle de l’infrastructure assurant la mise à disposition de ces informations.

Voici deux ressources bien utiles en la matière :

Publier et diffuser sa thèse électronique sur Internet : conseils aux doctorants accueillis par le Cirad (pdf) par Marie-Claude Deboin, 2006.

Guide pour la rédaction et la présentation des thèses à l’usage des doctorantsMinistère de l’Education nationale et de la Recherche, 2007 (pdf)

 

Pour plus d’informations, voir les rapports, les études et les dossiers publiés sur ce sujet :

Rapport sur la diffusion électronique des thèsepar Ghislaine Chartron, Bulletin des Bibliothèques de France 2001 - Paris, t. 46, n° 2.

Les usages et les besoins des documents numériques dans l’enseignement supérieur et la recherchecoordination scientifique : Jean-Michel Salaün Gresi, Enssib, Alain Van Cuyck Ersico, université Lyon, 1999.

L’état de l’art de la numérisation pour l’enseignement et la recherche :Les acteurs de la numérisation et leurs programmesSociété Ortech, 2000.

Effets de la numérisation et de la mise en réseau sur le concept de documentSylvie Leleu-Merviel, Information-Interaction-Intelligence, Volume 4, n°1, 2004.

La numérisation et la diffusion d’oeuvres à des fins éducatives et de recherchePhilippe CHEVET, 2002.

État de l’art sur les fonds numérisésAxelle Chéreil De La Rivière, Jean Dufour, Eric Sutter, Jean-Paul Roux-Fouillet, 2000.

L’édition électronique scientifique : la longue marche vers l’appropriationentretien avec Marin Dacos, fondateur de Revues.org, 2004.

Le numérique au secours du papier. L’avenir de l’information scientifique des historiens à l’heure des réseauxMarin Dacos, paru dans Cahiers d’histoire, numéro 1999-1.

Prestige du papier et avenir du numérique. Recherches ruralistes et édition électronique en 1999Marin Dacos, 1999-04, Revue de l’Association des ruralistes français.

Publier en contexte numérique : Le cas des sciences HumainesJean-Claude Guédon, 2004.

Pourquoi diffuser sa thèse sur Internet ? portail des thèses électronique, Université Lumière - Lyon 2.

Du livre au texte : les implications intellectuelles de l’édition électroniqueJean Clément, 1998.

Synthèse du Programme de Numérisation pour l’Enseignement et la Recherche (PNER, 1999-2001)Directeur du programme : Jean-Luc Lory (CNRS-MSH).

Textes administratifs et réglementations sur la diffusion électronique des thèses

Arrêté du 7 août 2006 relatif aux modalités de dépôt, de signalement, de reproduction, de diffusion et de conservation des thèses ou des travaux présentés en soutenance en vue du doctorat :

Circulaire du 29 mars 2005 sur le dépôt, signalement, diffusion et archivage des thèses sous forme électronique. Attention : cette circulaire est citée pour mémoire (elle a été abrogée par l’arrêté du 7 août 2006 relatif au dépôt) : 

Bulletin officiel de l’Education Nationale n°5 du 1er février 2007 : note du 23 janvier 2007 sur la mise en  oeuvre des accords sectoriels sur l’utilisation des oeuvres protégées à des fins d’enseignement et de recherche

Recommandations AFNOR relatives aux métadonnées des thèses électroniques , TEF.

Les recommandations nationales concernant la diffusion électronique des thèses : site de la Sous Direction des bibliothèques et de l’information scientifique, voir la page "Diffusion des thèses" dans la rubrique "Activités et projets" .

Diffusion électronique des thèses , Bulletin Officiel du ministère de l’Education Nationale et du ministère de la Recherche, N°34 du 28 septembre, CIRCULAIRE N°2000-149.

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné