Articles

Le volcan en ligne de la Réunion

Par Louis-Martin Essono , le 23 novembre 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 28 janvier 2009

L’avion qui va à la Réunion ou à Maurice ne désemplit pas. La Réunion, comme Madagascar et les Comores, c’est le perpétuel été. Le vrai paradis sur notre terre. Le pays de la carte postale. Lorsque, du hublot, les vrilles circulaires de l’avion vous offrent l’image réelle de ce pays-île où vous allez bientôt atterrir, un bien-être vous envahit tout entier. Et la peur qui sourd en vous, bien tôt et bien vite, sous la compétence du pilote se cache. Le flanc de la colline, les cratères tous gris, si larges et si béants vous lâchent pour un bleu plateau tacheté de bateaux blancs qui vous invitent, eux, au voyage marin.

La Réunion est verte en sa flore. Grise en ses hauteurs. Les pierres posées en grosses mottes vous signalent la montagne et sa beauté. Et ses dangers. Mais, c’est ce beau paradoxe qui attire aussi le touriste, le vacancier, le pédologue et le chercheur. Celui-ci aura raison de se perdre sur terre dans ce qu’il est convenu d’appeler désormais le jardin d’Eden. Oh, vous n’avez pas de billet d’avion ? Ce n’est pas grave, car Dijoux.net : le portail Réunionnais - île de la Réunion vous garantit toute satisfaction.

Ainsi vous découvrez le Jardin d’Eden à travers 62 photos d’une netteté admirable. Plus loin, c’est Le Jardin de l’Etat et ses 16 photos qui vous accueille et aussi, en ce qui concerne la montagne, Le Piton de la Fournaise avec, en appui, (20 photos). Le Pont de l’Entre-Deux (26 photos) s’achève avec Le volcan en ligne grâce à ses 4 photos...

Ne manquez pas de faire un tour spécial, tout en net, à la montagne En fait, il s’agit des Reportages effectués au coeur de l’île de la Réunion St-Denis, quartier de La Montagne. Vous y découvrirez près de 80 photos, pour vous instruire sur les différentes facettes de la montagne réunionnaise. Le professeur éloigné n’a pas besoin de se déplacer, le volcan en ligne lui est assuré, la peur et l’émotion aussi.

Personne ne perd rien à tenter l’agréable voyage. Au coeur de la montagne et de ses habitants. Accueillants. Avec d’agréables potions à la canne à sucre pour (faire) évaporer toute couardise.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné