Articles

Internet à l’école, risque de perte des cultures nationales ?

Par Martine Jaudeau , le 21 août 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

La semaine dernière Thot parlait aussi musique. Dans notre forum thématique, Hélène Legault nous a fait part de l’expérience extraordinaire de "clavardage" qu’elle a menée avec ses élèves québécois conjointement avec un enseignant français et sa classe : il s’agissait d’écouter en même temps le Printemps de Verdi de part et d’autre de l’Atlantique et d’échanger ses impressions communes en direct sur Internet.

Cette initiative ne s’est pas limitée à la musique :

Avec la classe jumelée nous avons découvert différentes régions de la France en dégustant les bonbons envoyés par nos correspondants. L’activité consistait à découvrir , en temps réel, d’où venait la provenance des friandises : calissons, nougat, bêtises etc... simple : une carte de la France, jeu du chaud et du froid et 5 sacs de friandises."

Hélène concluait : "le clavardage pédagogique est une richesse puisqu’il favorise le partage d’expertise entre enseignants".

Où se situe le risque ? Que les élèves français préfèrent le sirop d’érable et ne mange plus de nougat ? Ne sont-ils pas plutôt fiers de faire partager leurs spécialités nationales et, de même, de découvrir de nouveaux goûts venus d’ailleurs?

Mais, me direz-vous, il ne s’agit que de bonbons. Peut-on les laisser manger des "bêtises" ?

Cet exemple montre pourtant que les outils, détournés à des fins pédagogiques, peuvent servir enseignants et élèves en particulier, et l’éducation en général. Il n’y a pas de modèle établi, mais au contraire la liberté d’adapter l’usage des technologies selon les besoins propres, et les cultures respectives.

C’est donc le rôle des enseignants de mettre la technique au service de leur pédagogie et aux institutions éducatives de leur donner les moyens de le faire. Accompagner et responsabiliser d’une autre manière, avec des règles différentes qui bousculent parfois les shémas établis, et qui ne veulent pas dire perte de valeurs ou d’identité, mais source d’enrichissement.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné