Articles

Folklore

Par Thot , le 03 août 2004 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

L’ensemble des traditions, des usages et de l’art populaire d’un pays ou d’une région entre dans la conception du folklore. Il y a un folklore vivant et un autre déclassé, qui n’est plus actualisé. Par exemple, on ne retrouve plus ces costumes à bonnets en usage aujourd’hui, ni l’art du tissage de la paille autrement que dans des animations muséales ou des festivals. Rassurons-nous, nombre de traditions sont maintenues en usage car elles servent de base aux techniques les plus modernes: en imprimerie, en mode, en industrie ou en musique; on se fera plaisir à les utiliser comme celui que nous avons à chanter ou à écouter des chansons traditionnelles remises au goût du jour. Coté éducation, la dictée, la récitation à haute voix en groupe, le tableau noir ou la copie sont de moins en moins utilisés au profit d’activités à plus haute intensité, assistées par ordinateur; cependant notre folklore éducatif n’est pas pour autant délaissé : comme ailleurs, il nous faut le rendre vivant, l’utiliser et l’adapter au goût du jour et aux possibilités du moment... Par exemple, le conte permet de transmettre bien des savoirs simultanément comme nous l’enseigne le CRDI de Créteil ou Dédalus et Regia. Actualiser d’anciennes pratiques pédagogiques ? Voici le formidable répertoire GEV des outils pour produire des cours en ligne et utiliser les TICs en éducation; vous en découvrirez plusieurs centaines. L’utilisation du papier crayon migre vers les ordinateurs de poche avec Inspiration, et même l’idée folklorique d’un ordinateur par personne est en train d’être démodée pour celle plus populaire d’un ordinateur collectif (HP), tout comme celle des iPods musicaux transformés en outils pédagogiques. Il y a aussi le tutorat imparti, accessible 24 heures par jour et 7 jours sur 7; une réponse économique réaliste qui rend plus accessible cette vieille pratique. Enfin, voici une pratique, folklorique à bien y penser, appelée à disparaître : celle des correcteurs avachis derrière des centaines de copies d’examens et de tests d’entrée. En effet la correction automatique d’essais se perfectionne et est de plus en plus utilisée. Le folklore vivant ce serait un peu ce que faisaient nos grands-parents et que nous faisons aujourd’hui, différemment en pratique mais avec le même esprit. Bonnes découvertes, Denys Lamontagne, en remplacement de Martine Jaudeau pour le mois d’août

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné