Articles

Bing et Facebook, ou le triomphe de la réputation sur la pertinence objective

Par Marie-France Fournier , le 26 octobre 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 18 juillet 2011

Microsoft et Facebook travaillent ensemble depuis 2006. Un pas supplémentaire dans cette collaboration économique et technique vient d'être franchi : les recommandations des nos « amis » sur Facebook seront intégrées aux résultats de nos recherches sur Bing.

Cette fusion des résultats est évidemment liée à la vogue de la recherche sociale et personnalisée : nous préférons suivre les conseils de nos amis plutôt que ceux d'un inconnu, si légitimes soient-ils.

Dans les semaines qui viennent, le nouveau système sera  testé aux Etats-Unis. On pourra, à partir de Bing et à condition d'avoir au préalable ouvert sa page Facebook :

  • Sur une recherche de nom, voir apparaître  la liste des personnes s'appelant ainsi qui ont une page Facebook;
  • Sur une recherche géolocalisée (exemple : où sont les meilleurs restaurants chinois de la ville X ?), voir apparaître les recommandations de ses amis.
  • Sur une recherche liées aux goûts (exemple : que pensez-vous du film Y ?), voir également ce que nos amis nous recommandent.

L'indexation des recommandations déposées sur Facebook s'effectue à partir du redoutable bouton « j'aime » qui a déjà fait couler beaucoup d'encre numérique. Nous avons ici une claire illustration de ce à quoi sert ce bouton, en plus de faire pression sur l'utilisateur pour qu'il rejoigne une communauté. « Plus vous 'aimerez' de choses sur le net, plus la recherche sur Bing sera 'sociale' et utile », a résumé le directeur de la technologie de Facebook, Brett Taylor, sur le blogue du site », peut-on lire sur le site de Technaute – Cyberpresse.ca, qui relate la nouvelle.

Cette intégration de fonctions de recommandation donne à réfléchir, y compris au monde éducatif : à terme, la hiérarchie des résultats de recherche risque d'en être bouleversée, et signera le triomphe du social sur l'expertise et la pertinence objective... Nul doute que les institutions de formation et éducatives disposant d'une page Facebook (elles sont de plus en plus nombreuses)  devront rivaliser d'ingéniosité pour que leurs visiteurs « aiment » leurs publications et le fassent savoir. Certains y parviennent déjà fort bien. D'autres devront renforcer leurs capacités d'adaptation à la logique de flux qui réduit comme peau de chagrin le temps de la décision (j'aime / je ne dis rien) et finit par fossiliser les opinions en un fond désormais visible dans la très longue mémoire des moteurs de recherche... 

« Search More Social », démonstration en vidéo des nouvelles fonctionnalités sur la page Facebook de Bing

Détail avec captures d'écran et vidéos, toujours sur la page de Bing

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné