Articles

Les statisticiens aussi sont des hommes

Par Manuel Rulier , le 05 février 2004 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

La très sérieuse Société Française de Statistiques édite le résultat d’une récente enquête sur l’organisation professionnelle des statisticiens.

Le site de la Société Française de Statistique est, on s’en serait douté, sobre, facile d’accès et sans fioriture aucune. Une bande de défilement en haut, un camembert au milieu, le tout sur fond bleu. On n’est pas là pour rigoler, mais, en revanche, on s’instruit.

On apprend d’abord (en cliquant dans la rubrique Présentation du Camembert, finalement très utile) que la SFdS compte à l’heure actuelle environ 1000 membres. Qu’elle vise à promouvoir l’utilisation de la statistique, à favoriser ses développements méthodologiques et à assurer la représentation de l’ensemble de ceux qui la pratiquent. La SFdS se propose en particulier de faciliter les échanges entre statisticiens travaillant dans les administrations, les entreprises et les établissements d’enseignement ou de recherche.

Et, à ce propos, le site de la SFdS permet dès la page d’accueil de télécharger au format PDF les résultats d’une enquête (format PDF) sur les Statisticiens et leur organisation professionnelle. A l’heure où n’importe quel "reality show" fait usage de statistiques ("vous êtes 59 % à vouloir que Steevy dégage du Loft parce qu’un être trop cérébral nuit au reste du groupe") et où les sondages d’opinions donnent gagnant une leader politique qui perd les élections le lendemain, il est bon de savoir qui sont les statisticiens. L’enquête répond ainsi à des questions telles que : Qu’appelle-t-on un statisticien ? Quels sont les diplômes reconnus ? Ou encore, Qui fait des statistiques sans être statisticien ?

Pour illustrer ses propos, la SFdS n’hésite pas à faire recours à... des diagrammes et autres mignardises pour esprits logiques. Déformation professionnelle, on ne peut pas leur en vouloir.

On ne trouvera pas cependant dans l’enquête la dernière blague à la mode dans les clubs très fermés de statisticiens : "Que fait un statisticien quand il ne sait pas lequel des deux diagrammes choisir ?" Réponse : "il s’tâte".

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné