Articles

e-éducation : Taïwan fait son entrée en Afrique***

Par Louis-Martin Essono , le 29 décembre 2004 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Le Fonds de Développement et de Coopération Internationale (ICDF) était en plein essor le mois dernier au sénégal pour une rencontre sur l’apprentissage interactive et mutuelle sur les politiques en matière de TIC. C’est dans le cadre d’un projet-pilote qui a regroupé le Sénégal,le Burkina Faso, la Gambie, le Tchad, puis Sao Tome et Principe. Chargés de voir avec Taïwan comment combler leur retard, ces participants issus des gouvernements, de l’administration universitaire, du secteur privé et d’ONG ont échangé avec les experts taïwanais qui leur ont présenté et montré tous les avantages tirés de la recherche en TIC après avoir exposé sur le rôle du système scolaire dans le défi de la réduction voire l’éradication de la fracture numérique.

Pour l’ICDF, l’objectif est de collecter des informations qui serviront à définir les types d’assistance à apporter. L’ICDF réfléchit à un ambitieux projet-pilote sur les TIC pour lequel le Sénégal a été choisi comme pays-pilote, révèle le Dr Pai-Po Lee.

Selon le journal Le Soleil, ce projet établira d’abord une liaison électronique de l’ensemble des Missions Techniques Taïwanaises dans la sous-région, puis développera les TIC en zones rurales. La formation par «l’appui matériel et des installations nécessaires» à travers «l’e-éducation» et dont l’objectif vise à

doter les populations ciblées de « connaissances informatiques pour mieux faire face à la pauvreté à partir des opportunités qu’offrent les TIC

. La maîtrise des TIC permettra, par exemple, la valorisation des productions agricoles en vue d’échanges commerciaux. L’aspect du développement de l’«e-Gouvernement» a également été abordé comme on peut le lire dans l’ article.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur