Articles

Publié le 30 décembre 2004 Mis à jour le 21 septembre 2020

Mali : un e-festival plein de succès

Le Ministère malien de la Communication veint de réaliser une grande première à Bamako, pour y avoir fait converger les jeunes -filles et garçons à nombre égal- des quatre régions du pays afin de les initier aux technologies en réseau.

Selon la revue électronique Afrik.com ce e-festival a vu le jour à la suite d’une très forte demande des couches les plus jeunes après la fête de l’Internet qui se déroule au mois de mars. La promesse faite à cette occasion a donc été tenue et a coûté 60 millions de FCFA.

Les objectifs de cette manifestations sont nombreux pour satisfaire écoliers, collégiens, lycéens, étudiants, et aussi diplômés sans emploi, d’abord, faire le pari que les jeunes seront les meilleurs propagateurs de l’usage des TIC dans le reste de la société, ensuite, renforcer le CV des jeunes diplômés et enfin assurer gratuitement une formation de base des plus jeunes ainsi que le fait voir l’ article.

Le contenu des enseignements est varié: initiation informatique et celle d’Internet. Elles durent chacune de 8 à 16 heures avec cependant des cours théoriques et la pratique sur 100 ordinateurs. Les jeux font également partie des cours pour lesquels 30 machines et 12 formateurs sont disponibles afin d’aider les élèves en difficulté sur un jeu interactif ou en ligne. Ces activités permettent aux plus jeunes de se familiariser avec le clavier et d’apprendre en s’amusant.

Ils sont quelque 400 heureux sélectionnés. La majorité est originaire des rives droite et gauche de la capitale. Mais « des lycéens de l’intérieur ont également été envoyés par des leurs académies régionales». Ils suivent gratuitement les formations «au Palais des Congrès (où la majorité de l’activité est concentrée), à la mission de l’informatique et des nouvelles technologies de l’information (Minti), aux Halles de Bamako, au Campus numérique de la Francophonie et le Cyber du Dr Cheick Modibo Diarra », énumère Abdoulaye Koïta.

De telles activités sont susceptibles d’intéresser la jeunesse à l’utilisation rationnelle et responsable des Tic. Mais il est urgent aussi de leur montrer, très tôt, les applications de ces outils sur le développeent du pays. Cela manque encore. Beaucoup.


Mots-clés: Pays Garçons Régions Initiation Aux Tic Jeux Interactifs Formation Des Jeunes, Bamako Communication revue ministère Première Nombre Réseau. Malien Jeunes -filles Afrik.com

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !