Articles

Les réseaux sociaux, nouvelles plateformes de cours en ligne ?

Par Christine Vaufrey B , le 22 juin 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 04 mai 2015

Sur Skola-Blog, l'excellent blogue de Skolanet, on pouvait lire récemment un argumentaire en faveur de la diffusion de cours en ligne sur les réseaux sociaux, ou plutôt sur les "moteurs de réseaux sociaux".

Les supports de formation en ligne sont en effet en cours de diversification. Fait remarquable, aucun n'élimine ceux qui existent déjà. Aujourd'hui se côtoient donc :

- Les sites Internet dynamiques et les blogues, qui permettent une certaine interactivité et ont l'avantage, du moins pour les blogues, de présenter une interface d'édition simple;

- Les LMS ou plateformes de formation à distance, telles que Claroline, Dokeos, Moodle... bien investies par les institutions, qui permettent un suivi précis de l'activité des apprenants;

- Et désormais, les sites de réseaux sociaux, qui mettent en avant les fonctions de communication entre utilisateurs.

L'interaction entre apprenants, au coeur des apprentissages

Déjà, Facebook dispose d'une fonctionnalité autorisant la constitution de classes. La souplesse et la rapidité des interactions autorisent le développement de conversations et de tâches collaboratives, bien plus facilement que sur n'importe quel autre support. Mais, comme le précise l'auteur du billet de Skola-Blog, les réseaux grand public ne possèdent pas que des avantages : "Bien sur le mélange des genres avec des éléments de vie privé risque de parasiter rapidement le groupe de travail. Mais aussi les difficultés à personnaliser l'outil ce qui peut parfois nuire à son ergonomie. Ainsi la présence de publicités ou autres sollicitations de l'esprit paraissent peu compatibles avec les exigences de concentration d'une démarche apprenante".

On comprend donc que le support d'apprentissage est aussi un environnement d'apprentissage, un espace favorisant la concentration et se démarquant des autres espaces de la vie virtuelle des apprenants.

L'auteur préconise donc l'emploi de ce qu'il appelle les "moteurs de réseaux sociaux", autrement dit, les espaces communautaires tels que Elgg ou Buddypress (déclinaison communautaire de Wordpress). Il présente dans son article une vidéo d'une telle utilisation de Buddypress plutôt convaincante.

Tuteur - animateur : un role promordial et renforcé

Sur de tels supports, l'animation prend une importance bien plus grande que sur un LMS ou même un site Web, car tout leur intérêt tient à la vivacité et à la fluidité des conversations qui se nouent entre utilisateurs. Selon l'auteur, ce rôle d'animation revient au tuteur, qui voit ainsi sa fonction élargie : "Le tuteur de la formation a un rôle privilégié qui l'amène à la fois à animer le réseau en sollicitant les apprenants. Mais il est aussi le garant des contenus et s'assure de leur disponibilité et de la façon dont ils sont repris et reformulés par les apprenants au sein du réseau".

Sur Le blog de la formation professionnelle, on trouvera non pas une mais... 30 idées d'usage des médias sociaux en formation ! Quelques-unes déclinent la question du support / espace d'apprentissage et celle de la construction commune d'objets d'études. 

Voici encore un exemple de l'effacement des frontières entre espaces professionnels ou d'apprentissage et espaces privés. Non qu'il s'agisse mécaniquement d'appliquer l'adage "on apprend en tout temps" en mélangeant les interactions de différentes natures sur un même site, mais plutôt d'encourager, plus globalement, la fluidité des échanges autour d'un objet d'apprentissage commun, en utilisant pour cela les nouvelles plateformes sociales du Web 2.0.

Les moteurs de réseaux sociaux, alternatives aux LMS. Skola-Blog, 9 juin 2010

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné