Articles

Norme recommandée pour la e-formation : période d’étude / période d’activité physique

50 % du poids de notre corps est normalement le fait des muscles. En d’autres termes, notre corps est fait pour bouger.

Par Denys Lamontagne , le 29 mars 2005 | Dernière mise à jour de l'article le 28 juin 2012

50 % du poids de notre corps est normalement le fait des muscles. (Conseils santé).

En d’autres termes, notre corps est fait pour bouger.

Pour des questions de productivité, l’essentiel du travail physique est aujourd’hui confié aux machines, que ce soit au niveau industriel, domestique ou personnel.

Machines à transporter (automobiles, ascenceurs...), machines à faire le ménage et la cuisine (laveuse, aspirateur, mélangeur...), machines à communiquer (téléphone, radio...), machines à penser et à jouer (ordinateurs), machines à faire de la musique et même machines à relaxer; il n’y a pour ainsi dire pas une seule activité humaine qui n’échappe aux machines.

Pour le corps de plus en plus privé de mouvement et d’exercice, les conséquences sont nombreuses à moins d’y consacrer spécifiquement son attention : embonpoint et maladies chroniques diverses allant du diabète à l'ostéoporose. Conséquences également pour l’environnement puisque l’activité des machines génère nombre de sous-produits non gérés, lâchés dans l’air, l’eau, les sols ou la nourriture et qui affectent notre santé et nos sens : pollution visuelle, lumineuse, sonore, olfactive, jusqu’à la pollution électro-magnétique et pourquoi pas intellectuelle avec les produits culturels industriels insignifiants.

Mais le plus intéressant est que le temps libéré par le gain de productivité n’est pas réinvesti dans des activités «actives» mais plutôt dans des occupations physiquement passives allant de la télévision (de 18 à 26 heures par semaine par personne selon les pays, à l’ordinateur (pour jouer ou communiquer) ou dans des loisirs motorisés jusqu’à des activités passives collatérales comme de 30 minutes à 2 heures de transport assisté (automobile, métro..) par jour ou le tri d’informations inutiles (spam).

Et l’école ?

De ce coté, en apparence il n’y a pas de changement : branchées ou traditionnelles, les classes sont constituées d’élèves assis.

Si gain de «productivité» il y a en éducation (apprentissage plus rapide et plus pertinent pour l’individu), il n’est pas du tout évident que le temps ainsi libéré soit réinvesti dans l’activité physique.

«Une augmentation de fréquence de l’exercice physique n’implique pas de moins bonnes performances scolaires, mais au contraire des performances plutôt meilleures. »

Sport et Santé Etat des lieux de la recherche scientifique - .pdf

«...ces données montrent que les enfants engraissent parce qu’ils font de moins en moins d’exercice et non pas parce qu’ils mangent plus.»

Le contraire est constaté : la durée d’enseignement est prolongée (il y a plus de choses à enseigner) et celles des cours d’activité physique est raccourcie.

À l’extérieur, les périodes de récréation sont en moyenne raccourcies et le temps libre plus souvent consacré, par choix, aux jeux et activités à l’ordinateur.

Pire encore, les élèves marchent de moins en moins pour aller à l’école, les risques liés à la circulation automobile en augmentation pèsent dans la décision des parents.

Santé et pratique du sport pendant l’adolescence: quelques faits - .pdf

Kiné-Santé

Formation à distance !

Rien pour améliorer la situation, voici que l’on propose la formation en ligne, qui implique le plus souvent d’être assis devant un écran d’ordinateur. Ne pensons même pas à l’apprentissage mobile : il est à peu près aussi facile de suivre une activité d’apprentissage en mouvement que d’écrire un texte en marchant. La «mobilité» ne concerne pas l'activité physique de l'individu.

Aussi, avant de baisser les bras, la FAD peut se doter de ce que l’école n’a jamais osé faire, c’est à dire d’une recommandation d’opération du genre : «autant de temps d’étude que d’activité physique».

Plusieurs études ont démontré que des étudiants qui recevaient moins d’heures de cours en classe et plus de périodes d’activité physique réussissaient mieux et avaient de meilleurs résultats scolaires que les groupes témoins. La norme 1/3 (une période sur trois d’activité physique)  possède plusieurs qualités.

Recherche

En formation à distance, nous avons plutôt affaire à des adultes. Ils ne font généralement pas d’activité physique au travail. Ils arrivent à la maison, mangent et se mettent à étudier...

Nous avons cette intéressante recherche à réaliser sur le succès à l’étude à distance, la facilité et le plaisir à étudier en relation avec le niveau d’activité physique de l’étudiant.

Avec ce que l’on sait, on peut déjà prédire une tendance pour celui qui fait de l’exercice régulièrement : meilleure détente, plus de réceptivité et meilleure concentration; on devrait en évaluer la présence dans la discipline d'étude. Quelle institution ajoutera cette question à ses questionnaires d’évaluation ?

Nous serons heureux d’en diffuser les résultats.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné