Articles

Recherche et lignes directrices sur les réseaux sociaux et éducatifs : créer et se connecter

Par Denys Lamontagne , le 17 septembre 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 06 décembre 2011

« Creating and connecting : research and guidelines on online social and educational networking» est une étude produite par Grunwald Associates pour le National School Boards Association en 2007.

L’étude a été réalisée auprès de 1277 jeunes de 9 à 17 ans, auprès de 1039 parents et auprès de 250 responsables de districts scolaires qui prennent des décisions au sujet des politiques Internet dans les écoles.

On y apprend entre autres que 96 % des étudiants qui ont accès à Internet utilisent les technologies de réseaux sociaux, comme le chat, la messagerie texte, les blogues et les communautés en ligne comme Facebook, MySpace ou Webkinz.

Si l’éducation n’est pas nécessairement le sujet le plus populaire en termes de volume d’échanges, il est certainement le plus commun : près de 60 % des étudiants discutent de sujets reliés à leur éducation, comme la planification de leur travail scolaire, l’apprentissage en dehors de l’école et la carrière. 50 % affirment parler spécifiquement de travail scolaire.

Un étudiant sur six (16 %) affirme créer et partager des créations qui sont plus sophistiquées que des dessins ou des histoires, ce qui inclut des vidéos et des objets virtuels comme des casse-tête, des maisons, des vêtements ou des jeux.

22 % des étudiants sont considérés comme non-conformistes (ne respectent pas les règles ou les consignes) et de ce nombre 50 % produisent et 38 % éditent du contenu en ligne comparativement à 21 % et 16 % pour les autres. Ce qui amène la recommandation de s’appuyer sur le groupe moins conformiste pour implanter l’usage des TIC dans les écoles : ils sont plus compétents et doués d’initiative.

Du côté des écoles, les données sont plus contradictoires : si 96 % des districts affirment que plusieurs de leurs professeurs donnent des devoirs qui nécessitent l’utilisation d’internet et 35 % que plus de la moitié de leurs professeurs le font, par ailleurs plus de 80 % des districts interdisent le chat et la messagerie instantanée, 96 % ont des filtres qui bloquent des sites considérés comme inappropriés, plus de 60 % interdisent la participation aux blogues et la réception ou l’envoi de courriels à partir de l’école. Plus de 50 % interdisent spécifiquement l’usage des sites de réseaux sociaux.

Les raisons de sécurité sont les plus souvent invoquées, mais il apparaît que le nombre d’incidents ne justifie pas une telle emphase sur la sécurité. Plutôt la peur des poursuites s’il y a incident.

Sommairement sur l’ensemble des étudiants sondés :

  • 41% postent des messages
  • 32% téléchargent de la musique
  • 30% téléchargent des vidéos
  • 29% mettent à disposition (upload) de la musique
  • 25% mettent à jour des sites web ou des profils personnels
  • 24% postent des photos
  • 17% bloguent
  • 16% créent ou partagent des objets virtuels
  • 14% créent de nouveaux personnages
  • 10% participent à des projets collaboratifs
  • 10% envoient des suggestions à des sites internet
  • 9% soumettent des articles à des sites web
  • 9% créent des sondages ou des quizz

 

En conclusion, Internet fait partie de la vie des jeunes, qui y participent activement. Il semble plus approprié pour l’école d’en tirer les avantages pour l’éducation que de chercher à s’en éloigner, surtout quand on sait que les parents autant que les éducateurs sont conscients du rôle positif que peuvent jouer les réseaux sociaux et que l’éducation est le sujet le plus commun partagé par les jeunes dans Internet, justement par les réseaux sociaux et les échanges.

Télécharger Creating and connecting : research and guidelines on online social and educational networking - Juillet 2007 - Document .pdf

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné