Articles

Visualiser pour mieux comprendre

Les outils de visualisation ont beaucoup de succès. Doivent-ils se substituer au texte dans nos écoles ?

Par , le 28 novembre 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 24 avril 2012

Dans un article publié sur Internet Actu, Hubert Guillaud évoque le succès grandissant de la visualisation d'information et des outils de cartographie mentale tout en précisant que "nos systèmes scolaires et politiques sont conçus pour promouvoir des gens éloquents dont le mode de pensée est essentiellement verbal. Notre système de pensée nous encourage à décrire nos problèmes sous forme de récits ou des listes linéaires de faits".

Penser visuellement

L'utilisation des représentations graphiques n'est pas chose nouvelle. On évoque souvent à ce sujet la fameuse carte figurative des pertes successives en hommes de l'Armée Française dans la campagne de Russie 1812-1813 de Charles Joseph Minard, publiée en 1869 ou, encore plus loin dans le temps, l'arbre des sciences de Raymond Lulle, arbre réalisé en 1295 qui organise en 18 grandes "racines" les connaissances disponibles à l'époque. Cette structure arborescente préfigure d'une certaine manière les mindmaps ou cartes mentales popularisées par Tony Buzan dans les années 1970.

Le développement des performances interactives des outils informatiques depuis une vingtaine d'années a permis d'améliorer la compréhension de certains phénomènes complexes grâce aux techniques de visualisation graphique. Un service comme ManyEyes est assez significatif à cet égard si l'on considère l'ensemble des options proposées : outil collaboratif ( développé par IBM) de représentation graphique de données, il permet, comme cela a déjà été évoqué sur Thot, de créer sa propre visualisation des données proposées en s'appuyant sur une vingtaine de modèles. Dans le domaine purement textuel, les technologies numériques ont donné naissance à un certain nombre d'applications en ligne permettant d'offrir des vues globales et/ou des résumés d'écrits. On pense évidemment à Wordle mais il faut aussi citer Tagxedo ou encore Tagul aux qualités esthétiques manifestes.

Une éducation à la représentation graphique

Si l'on estime, pour reprendre à nouveau les termes de H. Guillaud qu' "il manque, d’une façon criante, une éducation à la représentation, à l’analyse visuelle, à la synthèse graphique dont nos pratiques et notre éducation nous éloignent de plus en plus", on peut néanmoins souligner que des usages se développent rapidement dans le monde éducatif à en juger par le nombre de ressources dédiées, par exemple, à la carte heuristique. L'introduction de ce type d'outil peut apporter une réelle plus-value informationnelle aux productions des élèves et peut constituer une alternative intéressante aux diaporamas utilisés parfois à plus ou moins bon escient. Il faudrait peut-être aussi conseiller son usage dès l'enseignement primaire à la manière de ce que l'on a pu voir au niveau de l'exemple finlandais fortement médiatisé, sans en faire pour autant une panacée. 

Pour aller plus loin

Eagereyes: http://eagereyes.org/

Knowledge Mapping: http://www.knowledge-mapping.net/

Infovis: http://www.infovis-wiki.net/

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné