Articles

France : en matière de TICE, les cordonniers seraient-ils les plus mal chaussés ?

Par Thot , le 15 février 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 09 mars 2010

On a vu, il y a peu, que la France, dans les hautes sphères de sa hiérarchie guvernementale, avait pris des dispositions pour aider l’Afrique à s’initier aux TICE qui aident les pays à se développer. Or, sur son propre territoire, la France ne semble pas elle-même satisfaite des usages en vigueur dans ce domaine.  D’ailleurs, parmi les pays de l’Union Européenne utilisant les TIC dans les salles de classe, la France se classe au 8e rang sur 27 en matière d'équipements numériques dans les établissements scolaires. Elle n'est qu'au 24e rang pour les usages pédagogiques.

Selon le journal Le Monde qui se penche sur le sujet, 6 % des écoles primaires, des collèges et lycées français sont équipés de tableaux blancs interactifs, contre 78 % au Royaume-Uni et 75 % de ses établissements secondaires sont connectés au haut débit, contre 90 % en Finlande, 94 % au Royaume-Uni et 98 % au Danemark.

L’Afrique francophone s'arrêtera surtout sur la somme de réflexion qu’un député vient de remettre au Premier ministre qui le lui avait demandé en août 2009. Ce travail avait pour objectif de réfléchir aux pistes permettant de développer la culture numérique dans le système scolaire francais. Ces réflexions sont consignées dans le rapport intitulé "Réussir l'école numérique", déjà connu sous le nom de rapport Fourgous, du nom du député ayant coordonné l'étude. Le Café pédagogique donne accès au rapport intégral, téléchargeable en pdf.

Ce rapport a identifié 12 priorités et 70 mesures qui apparaîtront évidentes à tous ceux qui aimeraient révolutionner l’Éducation par les TIC. Par exemple, comme l’avait déjà fait le Sénégal, il faudrait enseigner l’utilisation du clavier dès la maternelle, puis former les enseignants, mettre à disposition un ordinateur  par élève puis, cohérence nationale oblige, créer  une structure nationale de pilotage associant Education nationale, collectivités territoriales et partenaires publics et privés.

On est aussi en droit de reconnaître la valeur d’une autre mesure, celle qui consiste, dès l’année prochaine, à rendre tout manuel scolaire disponible en double version, papier et numérique. Ce  rapport recommande aussi la création de ressources et d'outils numériques (manuels, jeux vidéo dits sérieux…)

Ce genre de travail effectué dans un des pays du Nord est fort motivant pour les écoles africaines où des débats sont lancés sur l’acquisition d’un TBI ou sur la connexion d’un établissement à Internet. De nombreux autres projets sont étouffés dans l’œuf, tels, les télécentres ou les bibliobus numériques, la connexion des écoles rurales et la construction des bornes numériques publiques.

Mais que fait-on donc des fonds pour l’éducation par le numérique susceptible de développer les formations en ligne utiles pour la massification de l’école, qui produit des citoyens libres et cultivés ?


Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné