Articles

Université internationale de Dakar : c’est parti pour l’e-formation

Par Louis-Martin Essono , le 26 janvier 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Il y a une semaine, le samedi 18 janvier 2003, Ouagadougou a procédé à l’ouverture officielle de l’ Université internationale de Dakar. En réalité, la salle de conférence de la Caisse générale de péréquation (CGP) donnait le coup d’envoi des programmes d’enseignement à distance de cette université au Burkina Faso. Bien que basée à Dakar au Sénégal, cette structure a harmonieusement étendu sa toile dans 10 pays de l’Afrique de l’Ouest.

Créé en 1992 sous le nom de l’

Institut Supérieur de Management

, et rebaptisé de son actuel nom d’UID le 4 Juillet 2002, ; l’établissement universitaire à distance, basé à Dakar (Sénégal), compte près de 1000 étudiants provenant de 25 nationalités. En fait, déclarait un des orateurs de la cérémonie, la prise en compte des besoins de nos pays par ces types de formations, l’opportunité offerte aux étudiants et travailleurs démontrent bien que l’intégration sous-régionale est possible à tous les niveaux, y compris celui de la formation par la distance et par les technologies numériques.

Cette institution, qui ouvre ses portes au Burkina Faso, a en tout cas donné prétexte au Directeur général de l’UID, le général Mouhamadou Kéita de justifier l’existence de l’université internationale et celle de son programme de e-formation et de déterminer les constats ayant motivé cette initiative. Le responsable a indiqué que les technologies numériques offrent aux étudiants et aux travailleurs de nouvelles opportunités de formation et de spécialisation et pallient ainsi aux manques de formation dans certains domaines. De plus, l’enseignement à distance constitue désormais pour l’Afrique un besoin qui satisfait aujourd’hui par le développement prodigieux des technologies de l’information et de la communication. Un tel enseignement permet de répondre à l’exigence d’une formation permanente et continue des étudiants et des travailleurs.

Dans son intervention, le Secrétaire général du ministère des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique appuyant les propos de son prédécesseur, a loué cette initiative originale conçue et exécutée par des Africains. Elle valorise ainsi la coopération et l’expertise continentales. Ce projet de l’UID est en effet la preuve qu’ensemble, les Africains peuvent produire des merveilles.

C’est cette année que débute le programme de formation diplômante en ligne grâce à internet. Dix pays africains sont concernés par ce lancement. Les inscriptions se font sur le site internet de l’ Université internationale de Dakar . L’UID forme en marketing-communication, finance-banque-assurance, management des ressources humaines, business administration, audit et contrôle de gestion, etc.

Le site, d’une très grande beauté ergonomique, offre cependant des informations parcellaires. Certes, la durée des enseignements modulaires ou non sont signalées, mais le mode de tutorat en ligne fait relativement défaut. De même, est mis sous secret le coût de la formation, à moins de prendre une inscription pour découvrir qu’il faut débourser entre 1 million et deux millions et demi selon la zone d’étude et le programme choisi..

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné