Articles

Les outils numériques bousculent pratiques et métiers artistiques

Par Christine Vaufrey B , le 23 février 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 24 février 2010

Selon les pays et les époques, l'enseignement artistique change de nom : autrefois « dessin », aujourd'hui « arts visuels », « arts plastiques » ou « Arts » tout court pour les pays qui confient au même enseignant la musique et les arts visuels par exemple, cet enseignement se voit, comme les autres mais peut-être encore plus que beaucoup d'autres, bousculé par l'irruption des outils et technologies numériques.

Comment pourrait-il en être autrement ? Les TIC s'intègrent transversalement à une part croissante des activités humaines, pratiques artistiques comprises. Voici quatre axes de travail qui montrent que l'alliance des TIC et des arts plastiques semble devenue inévitable.

L'accès à la culture passe par Internet

Potentiellement, Internet constitue un formidable vecteur d'accès aux oeuvres d'art, ou du moins à leur représentation. Les collections en ligne se multiplient, souvent accompagnées de propositions d'exploitation pédagogique. Les musées, autrefois réservés à ceux qui disposaient d'une proximité sociale et géographique avec ces nobles établissements, deviennent accessibles aux internautes.
Il serait fastidieux de mentionner toutes les incroyables galeries en ligne. Contentons-nous donc de citer quelques sites de référence :

Le site du ministère français de la Culture qui, dans sa section « collections », propose 2,5 millions de notices illustrées d'oeuvres, des expositions en ligne, des ressources pédagogiques sur l'Histoire des Arts, classées par niveaux d'enseignement. C'est tout un patrimoine qui s'offre à nous par le biais de ce site. On constate pourtant que l'art contemporain n'est pas le mieux représenté et que les espaces flottants qui séparent ou unissent aujourd'hui la culture d'élite et la culture populaire, notamment au travers des outils numériques, ne sont pas traités.

Le site du Musée du Quai Branly à Paris, qui offre de magnifiques visites virtuelles et un approche originale des Arts premiers, grâce à des dossiers, des expositions interactives... Un bel exemple d'appropriation de l'espace numérique par un musée (voir ci dessus).

Le Musée Virtuel du Canada, qui propose un point d'entrée unique pour un grand nombre de musées canadiens, et leurs expositions virtuelles.

Dossier interactif sur le site du musée du Quai Branly

Les outils numériques pour les pratiques amateurs

L'enseignement en Arts plastiques ne vise pas à transformer chaque élève en artiste, mais plutôt à lui faire découvrir l'histoire des arts, et à l'encourager à expérimenter des techniques et pratiques, qu'il pourra situer par rapport à des courants artistiques. Impossible aujourd'hui de passer à côté des pratiques artistiques qui utilisent des outils numériques tels que les logiciels de dessin, de vidéo, de retouche de photo... Dans cet article, nous vous présentons le travail dans lequel s'est engagé un enseignant d'Arts plastiques, en utilisant les outils numériques. Les réalisations de ses élèves sont le résultat de démarches réfléchies et d'une certaine maîtrise des outils. C'est bien le but qui était assigné aux cours de dessin d'antan : sortir de la joliesse banale, acquérir des réflexes techniques permettant de s'exprimer de façon personnelle. Il semble évident aujourd'hui de transférer cette ambition aux outils numériques favorisant l'expression artistique.

Voir sur le site de l'académie de Bordeaux, les logiciels recommandés pour l'enseignement des Arts plastiques

Les métiers des arts visuels, bousculés par le numérique

Puisque l'école a tendance à assimiler les métiers créatifs, dont les jeunes sont friands http://www.cursus.edu/?module=newsLetter&action=get&uid=284 , aux métiers artistiques, il est de sa responsabilité de diffuser de l'information sur la réalité de ces métiers d'une part, et en particulier de montrer et faire expérimenter la part du numérique dans les métiers des arts visuels. Infographie, métiers de l'animation, graphisme, photographie... ont été fortement bousculés par l'irruption du numérique et en ont été  totalement transformés. Oui, les études artistiques passent aujourd'hui par l'acquisition de fortes compétences informatiques, elles-mêmes appuyées sur une maîtrise des savoir-faire manuels et des connaissances intellectuelles fondatrices. L'enseignement des Arts plastiques et visuels doit intégrer cette réalité.

Voir notamment la double école de formation aux métiers de la 3D et de l'animation, EMCI / EMCA à Angoulême

L'art interroge la société numérique

Enfin, comment ignorer que les artistes aujourd'hui se sont totalement approprié les outils numériques ? En les utilisant, ils interrogent nos sociétés sur ce qu'elles deviennent, ils nous permettent de nous arrêter quelques instants sur des concepts et des réalités « banales », auxquelles ils redonnent une dimension d'étrangeté. L'art aujourd'hui interroge la circulation permanente des flix d'information, la vidéosurveillance, le jeu vidéo, notre dialogue avec les objets virtuels. Cette typologie des principales formes d'arts numériques, proposée par Rurart, nous aide à saisir les différentes formes que prend cet art en invention permanente.

Un exemple d'oeuvre numérique : ElectroPlastique, de Marius Watz

Du crayon à la tablette graphique, des superpositions de matières aux effets de calque sur les logiciels de retouche d'image, les Arts plasTIC peuvent mener de multiples expériences de métissage, d'hybridation, et entrer de plein-pied dans les réalités artistiques contemporaines.


Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné