Articles

Publié le 29 juin 2003 Mis à jour le 08 mars 2013

Synergie mondiale pour chercheurs avec le nouveau réseau PlanetLab

Intel a joint un groupe d’universités à travers le monde pour créer un nouveau réseau, appelé PlanetLab, composé de 1000 serveurs établis dans 16 pays.

Intel a joint un groupe d’universités à travers le monde pour créer un nouveau réseau, appelé PlanetLab, composé de 1000 serveurs établis dans 16 pays.

Le but de PlanetLab, qui fonctionne au-dessus d’Internet tout en étant indépendant, est de fournir aux chercheurs l’occasion de construire et de tester des applications créées pour fonctionner simultanément sur des ordinateurs répartis planétairement, accédant aux données à partir de systèmes de stockage distincts. «Dans l’avenir, les applications vont se diffuser sur une grande partie du globe», a souligné Dave Culler, l’un des chercheurs engagé dans le projet. Et selon Larry Peterson, l’un des concepteurs du projet, «la simulation et l’émulation ne diminuent pas la tendance».

Parmi les établissements rattachés au PlanetLab, on compte des universités en Israël, en Chine, en Angleterre, en Suède, en Allemagne et à Taïwan de même que l’Université de Californie à Berkeley, le M.I.T. et les universités Princeton, Harvard, Rice et Cornell.

Pour l’article complet


Mots-clés: Universités Monde Intel Pays groupe Réseau Travers Serveurs Planetlab

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !