Articles

L’écart numérique aux États-Unis

Par Thot , le 31 août 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Une étude du projet Pew Internet and American Life rapporte que dans la région de Washington, D.C., les Afro-Américains représentent la plus haute proportion d’internautes que partout ailleurs au pays. L’auteur principal de l’étude en question, Tom Spooner, explique que «beaucoup d’Afro-Américains possèdant éducation et un haut niveau de vie habitent dans cette région et l’on sait que ces deux facteurs - la prospérité et l’éducation - représentent les moteurs primaires de l’utilisation d’Internet.»

Un Afro-Américain sur quatre de la région de Washington détient un diplôme universitaire. Encore que 42 % des Noirs du district et des banlieues sont des internautes alors que 63 % des résidents de race blanche en sont. Janet Latham, directrice pédagogique d’un organisme sans but lucratif voué à la formation d’adultes sous-employés, affirme : «On serait bien fou de penser que l’écart numérique n’existe pas. Je pense que les possibilités sont aujourd’hui plus nombreuses qu’autrefois. Mais tant qu’il n’y aura pas d’ordinateurs dans les foyers, je ne pense pas qu’on va réduire l’écart à néant. Je pense qu’on pourrait comparer la différence entre celle qui existerait entre une résidence sans salle de bain et une résidence avec salle de bain.»

Pour sa part, Celia Najera-DiNicola du groupe Hispanics in Information Technology & Telecommunications voit l’écart numérique comme suit : «Je ne crois pas que l’écart s’agrandisse mais il subsite.»

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné