Articles

Au CNED : une école de formation aux métiers de l’enseignement à distance

Par Thot , le 16 octobre 1998 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Ouverte en septembre 1997, l’École de formation aux métiers de l’enseignement à distance (EAD) du CNED a pour objectif de répondre aux exigences de formation des professionnels impliqués dans la chaîne de production de l’EAD. Elle vise ainsi à modéliser les savoir-faire du CNED et à les diffuser, tout en irriguant la réflexion de l’institution sur les pratiques de l’EAD.

Une formation nouvelle...

En EAD, les contenus disciplinaires, quel que soit leur champ, ne peuvent être assimilés à un produit quelconque; d’autre part, la technologie ne constitue pas une fin en soi. L’École s’inscrit donc avant tout dans un cadre pédagogique et dans une perspective méthodologique. De fait, elle entend favoriser la complémentarité des métiers qui constituent l’EAD (qu’ils soient d’ordre pédagogique, logistique ou administratif). C’est d’ailleurs cette complémentarité qui fait l’originalité du CNED.

Pour autant, l’École ne souhaite pas privilégier tel ou tel outil de communication : chacun d’entre eux nécessite en effet des adaptations pédagogiques particulières sans lesquelles les notions de multimédia, d’interactivité ou d’hypertextualité voient leur utilisation réduite à de simples gadgets.

«Conservatoire» des savoir-faire du CNED et riche de ses échanges avec des partenaires extérieurs, l’Ecole se veut le creuset dans lequel se fondent les compétences et un laboratoire pratique d’activités pédagogiques.

Elle a pour ambition de former des professionnels capables d’utiliser les multiples outils aujourd’hui disponibles, d’enrichir leurs pratiques de l’EAD et de valoriser leurs savoir-faire pédagogiques. Ces compétences n’étant jamais définitivement acquises, elle participe au processus de formation continue afin de suivre les évolutions de l’EAD. Ses offres de formation s’inscrivent donc en complément d’une formation initiale ou dans le cadre d’une formation continue.

...pour qui?

Outre les personnels du CNED, ses publics sont de deux types.

  • Le monde de l’éducation en général

Les outils et le savoir-faire du CNED sont ainsi mis à la disposition de personnes extérieures, quel que soit leur champ disciplinaire. Compte tenu du caractère de plus en plus flou des frontières entre enseignement en présence et enseignement à distance, et de l’hybridation croissante des deux systèmes, des partenariats sont amenés à se développer avec d’autres acteurs du système éducatif français.

  • Les publics étrangers souhaitant s’initier à l’EAD ou compléter et enrichir leurs pratiques

Les nombreuses relations tissées par le CNED et sa participation à des programmes européens placent naturellement l’École de formation au coeur de problématiques de portée internationale.

Un premier bilan

En 1997-98, les formations ont été essentiellement proposées en présentiel et centrées pour la plupart d’entre elles sur les personnels du CNED :

  • des stages techniques d’initiation à des outils informatiques (

    Front Page, Flash 2

    );
  • une série de trois stages consacrés à «la production de l’apprenant», touchant aux questions des modes de production, d’évaluation et de correction (notamment à la correction électronique);
  • trois stages portant sur «la conduite de projets multimédia».
  • De plus, afin de répondre à une demande institutionnelle, l’École a organisé un stage intensif de 5 jours au printemps 1998. Le stage était destiné aux étudiants du D.E.A. «Médias et multimédias» et animé par le Professeur Francis Balle de l’Université de Paris II.

    Des projets

    Outre l’approfondissement des formations tournant autour de la production de l’apprenant, la nouvelle année académique verra l’élargissement de ses actions vers l’extérieur. À l’automne 98, il y aura la formation d’universitaires costariciens travaillant sur la mise à distance de formation en Français Langue Etrangère et, en juin-juillet 1999, un stage intitulé «Concevoir des dispositifs ouverts et à distance pour l’enseignement du Français Langue Étrangère», destiné à des formateurs étrangers et français travaillant à l’étranger.

    Verront également le jour des formations en ligne consacrées aux outils propres aux nouvelles technologies (Internet, par exemple). Toutes ces actions feront l’objet d’annonces sur le Campus Electronique du CNED et sur le site de l’ École.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné