Articles

À Yaoundé, formation de 30 futurs formateurs en EAD -

Par Louis-Martin Essono , le 22 septembre 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Objectifs de la formation

Parmi les multiples missions de l’ Aupelf-uref -- l’Agence universitaire de la Francophonie et singulièrement de l’ AUF, l’Université virtuelle francophone, celle qui dessert les pays francophones du Sud (Afrique, Océan Indien, Asie du Sud-Est, Caraïbe, Maghreb) --, on relève surtout de compétences nécessaires à l’introduction des NTIC dans les établissements universitaires, dans les divers organismes de formation ou dans les entreprises.

Au cours de cette première promotion, il s’agira

de former des ingénieurs, des biologistes, des agronomes, des économistes, juristes, professeurs de français aux nouvelles technologies éducatives, pour qu’ensuite, ces professionnels restent dans leurs établissements et y développent l’usage des nouvelles technologies.

Mais, en dehors de ces objectifs généraux, il est attendu que les candidats aient la capacité

d’organiser, de concevoir et d’accompagner un projet d’enseignement utilisant les possibilités offertes par les NTIC dans le cadre de l’usage des réseaux.

Trois objectifs opérationnels devraient également être atteints à savoir les aspects techniques, méthodologiques et réflexifs ou métacognitifs.

Modes de fonctionnement

Les différents projets objectifs sont travaillés à partir d’équivalents cours, de séminaires virtuels et de l’élaboration d’un projet par l’apprenant. L’équivalent cours correspond

à la présentation des savoirs de références et l’élaboration de situations-problèmes.

Quant aux séminaires virtuels, il est annoncé que l’esprit du dispositif propose

une situation de départ qui va se formuler comme une question ou un intérêt pour un sujet porteur ayant ou non un lien avec la matière.

La répartition du temps d’apprentissage pour ces séminaires ou le tutorat synchrone se déroule sur 15 heures par module alors que les activités de formation nécessiteront près de 20 heures. L’Université Louis Pasteur de Strasbourg (ULP) regroupera à Yaoundé, Cameroun, du 2 au 8 octobre 2000, les candidats retenus qui devront cependant débourser 1200FF pour s’inscrire à la formation qui comprendra 300 heures d’enseignement à distance sur Internet et 50 heures en présentiel. On regrette cependant que l’ ULP ne prévoie ni ne mentionne la présentation de cette formation dans ses propres programmes de Troisième Cycle.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné