Articles

Côte d’Ivoire : le Canada revient pour la formation à distance

Par Thotediteur , le 21 octobre 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 12 novembre 2018

La Côte d’Ivoire abrite une université internationale connue sous l’appellation de Université Ivoiro-canadienne UICA dans laquelle enseigne précisément Mme Estelle Magny, professeur titulaire d’une Chaire à la télé université du Québec. Au cours d’une conférence qu’elle a prononcée samedi dernier dans les locaux de l’institution, elle a défini la formation à distance comme une "formule internationale de formation continue ".

La conférencière, qui s’est appuyée sur

le dictionnaire actuel de l’Éducation,

a ajouté que ce mode d’enseignement se conçoit désormais comme une formule pédagogique au potentiel accru, permettant à l’étudiant de redéfinir son rapport au savoir et d’utiliser dans un modèle auto-didactique, les ressources didactiques et d’encadrement à sa disposition. En clair, la fàd doit se percevoir désormais comme un instrument de renforcement.

 

Après avoir brossé les caractéristiques de la fàd, Mme Estelle Magny a établi le lien entre la formation à distance et la formation continue. Celle-ci est une des activités qui permettent à un individu de développer ses capacités tout au long de sa vie et de parfaire ses conditions d’existence en complétant, par les moyens pédagogiques appropriés, les données initiales fournies par l’école ou l’enseignement supérieur.

De nombreux échanges ont amené la conférencière et MM. Hugues Albert, recteur de l’UICA et Gilles Savard, conseiller en développement, à présenter au public universitaire ivoirien le système canadien, lequel est axé sur l’évaluation continue tout au long de l’année au contraire du système en vigueur à l’université nationale ivoirienne qui consacre des évaluations en fin de semestre ou en fin d’année.

La Côte d’Ivoire a été, dans les années 70 à 80, un terrain fertile d’expérimentation pour la formation à distance en Afrique sub-saharienne. Des projets francophones et américains y ont fleuri et des investissements coûteux y avaient alors été consentis. Quelques établissements publics et privés ont été construits, qui fonctionnaient alors sur la base de la formation à distance et de la formation continue dans le respect des caractéristiques de la fàd. L’appétit du gain, l’absence d’évaluation par les bailleurs, la diminution des subventions ont conduit à la disparition presque totale de ce type de formation qui commence cependant à renaître.

L’Université ivoiro-canadienne se propose d’organiser une série de conférences gratuites cette année sur des sujets d’intérêt général et des formations à distance spécifiques pour les couches socio-professionnelles et les étudiants qui le désirent.

Cette Université offre de nombreux avantages que l’on trouve dans l’adresse du site. Les cours s’adressent

  • aux adultes qui souhaitent accroître leurs compétences mais qui ne peuvent laisser leur emploi;
  • aux personnes qui habitent loin d’Abidjan et qui voudraient poursuivre des études universitaires de qualité;
  • aux étudiants de l’UICA qui souhaitent s’avancer dans leur programme ou suivre des cours non disponibles à l’UICA;
  • à toute personne qui souhaite acquérir un diplôme universitaire en travaillant à son rythme, sans se déplacer.

L’université Ivoiro-canadienne UICA

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné