Articles

Subventions à la réalisation de micro-projets de e-formation - AUF

Par Denys Lamontagne , le 16 décembre 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

L’ Agence Universitaire de la Francophonie propose une aide aux micro-projets de réalisation et de mise en ligne de contenus pédagogiques. À voir les premières réalisations, il n’est pas sûr que l’appellation «micro-projet» soit la mieux appropriée tant les réalisations sont de qualité et d’envergure.

Qui peut bénéficier de cette aide ?

 La possibilité est exclusivement réservée aux enseignants du supérieur d’un établissement membre de l’AUF. (Plus de 430 institutions). Cette offre est offerte par l’intermédiaire des Campus numériques francophones (CNF) ainsi que dans certains Centres d’accès à l’information (CAI).

 Tous les champs disciplinaires universitaires sont admis mais la sélection tiendra compte des réalisations déjà existantes pour éviter de trop fortes redondances ou divergences.

 Le ou les auteurs gardent la propriété intellectuelle et morale du programme créé avec l’aide des CNF. Ils garantissent à l’AUF que le programme ne constitue pas une atteinte aux droits des tiers. Une convention sera signée entre l’auteur de la proposition retenue et le directeur du Bureau Régional de l’AUF auquel est rattaché le CNF.

Montant et utilisation de l’aide

 Il s’agit d’une aide à des micro-projets nécessitant un budget maximum de 765,25 euros. Cette aide pourra toutefois être augmentée jusqu’à 1424,49, à condition de le justifier précisément.

 Aucun achat de matériel n’est possible. Si nécessaire, l’environnement de développement informatique peut être mis à disposition des projets retenus par le CNF dans ses locaux.

 L’AUF finance essentiellement le temps de travail : heures supplémentaires d’un enseignant, vacations pour finissants, vacations pour un développeur travaillant à la mise en ligne d’un travail pédagogique effectué par un enseignant

Les conditions d’obtention de l’aide

  •  Le projet doit se réaliser en 3 mois maximum.  
  • Le programme créé doit être directement consultable et/ou utilisable par des étudiants en autoformation, sur internet, intranet et cédérom.  
  • Le projet est présenté sur 2 pages maximum. Il est rédigé à l’aide d’un logiciel de traitement de texte, les projets manuscrits ne seront pas étudiés. Le texte est éventuellement accompagné d’éléments complémentaires, sous forme de fichiers informatiques.
  •  Un CV de 2 pages maximum du déposant est joint au projet.
  • Un entretien personnalisé a lieu avec le responsable du CNF au moment du dépôt du dossier.
  •  Le ou les auteurs autorisent la mise en ligne gratuite du contenu créé sur les serveurs de l’AUF mais peuvent aussi mettre en ligne leur produit sur d’autres serveurs.  
  • Le ou les auteurs autorisent l’AUF à porter et à diffuser le programme créé sous la forme d’un cédérom.

Critères de sélection

  •  
  • Priorité à la mise en ligne de modules de cours.  
  • Priorité aux projets ciblant un public de second ou de 3ème cycle.  
  • L’existence d’un premier travail servant de base au projet.
  • L’expérience en matière de NTIC de l’enseignant déposant un projet.  
  • La rapidité estimée de réalisation.
  • L’ergonomie du projet (notamment pas de frames)  
  • Intérêt particulier réservé aux projets accompagnés d’une proposition d’évaluation du programme.
  • Un avis favorable du directeur de l’établissement de rattachement de l’enseignant joint à la proposition (facultatif).

Qui sélectionne ?

Les propositions seront réceptionnées par le responsable du campus numérique francophone qui vérifie les critères d’éligibilité et émet un avis sur la faisabilité technique et financière. Des précisions complémentaires peuvent être demandées aux déposants.

Le responsable du Campus numérique francophone transmet les propositions aux services administrant le programme 4 de l’AUF : « TI et appropriation des savoirs » qui pourra également demander des précisions complémentaires aux déposants. Un comité de sélection de quatre personnes est ensuite réuni.

Un avis complémentaire pourra être demandé à un enseignant, spécialiste du domaine traité par le projet.

Une décision favorable est prise quand le responsable du CNF et le Comité de sélection émettent un même jugement positif sur le projet. Le dossier est traité dans les trente jours qui suivent le dépôt du projet.

Pour plus d’info :

Avec des moyens réduits mais bien placés, cette initiative contribue à la mise en ligne de cours universitaires fort bien faits.

À ce jour trois réalisations sont accessibles et plusieurs autres en préparation. ( Voir la liste).

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné