Articles

Toi y’en a "Gamer" et moi y’en a "rien comprendre" !

Par Manuel Rulier , le 03 février 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

C’est vrai qu’il n’est pas facile de débuter dans le monde du jeu vidéo en ligne : première barrière à faire tomber, le vocabulaire !

Un fan du jeu Counter Strike (où en gros, il faut tuer tout le monde, sans quoi on a perdu) a eu la bonne et rare idée d’éditer une page consacrée au décryptage du langage propre aux "gamers", ce peuple étrange qui se connecte à heure fixe pour entammer de gigantesques lan parties (des équipes affrontent d’autres équipes en ligne et en connexion simultanée rendue possible grâce aux cartes réseau) où, la plupart du temps, celui qui s’endort est un homme mort.

On apprend beaucoup et on découvre au bout du compte un univers riche, très loin du préjugé selon lequel un adolescent épris de jeu vidéo a déjà un pied dans l’autisme.

Sur Shadow Mad Man, on sait tout de suite où on met les pieds : en enfer ! On a à peine le temps de s’apercevoir que la page d’accueil requiert le plug-in flash qu’on se fait défoncer le crane à coup de revolver par un sniper embusqué. Explosions, bruit de douille qui tombe sur le tarmac ensanglanté et policier qui hurle dans sa radio. Bienvenu dans l’univers des fondus de counter strike, ce jeu guerrier qui marque encore les esprits des gamers.

Cet accueil un tantinet bourru ne doit cependant pas vous arrêter. Car, sur Shadow Mad Man, on ne prend pas d’emblée le joueur (plus souvent appelé "gamer") pour un atardé ou pour pro qui n’aurait besoin d’aucun conseil. La preuve, c’est cette page de vocabulaire entièrement dédiée aux débutants. les graphismes sont soignés et l’expression écrite aussi.

Un tableau explicatif fournit le terme, sa traduction en bon français et sa définition.

Ainsi, on apprend que le "Ping" peut avoir du sens, meme s’il n’est pas accompagné du "Pong" : c’est l’indicateur de la vitesse de notre connection lorsqu’on joue (plus il est élevé, moins on est rapide). Et, pour votre gouverne, un "Skin" n’est pas un joueur raciste. C’est simplement une texture qui habille un personnage ou une arme et qu’on peut changer selon son humeur.

A la fin de la visite, vous serez donc bilingue et vous saisirez des phrases complexes comme : "dis donc je vais te kicker si tu continues à cheater dans ce round espèce de team killer !"*

* dis donc, je vais t’expulser du jeu si tu persévères dans tes tricheries, espèce de mauvais joueur, tu nous pouris la partie !"

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné