Articles

Collaboration entre enseignants : que du positif. Proposition stratégique et technique pour la favoriser

Par Denys Lamontagne , le 12 mai 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 06 janvier 2012

Une étude de 2007 de Jade Landry-Cuerrier et Tamara Lemerise réalisée dans une quarantaine d’écoles primaires de la région de Montréal apporte plusieurs éléments intéressants sur les désirs et besoins de collaboration des professeurs et offre une base stratégique intéressante dans le développement d'activités de collaboration entre les professeurs, à tous les niveaux.

Entre les souhaits et les collaborations effectives, on aura plus de chances de démarrer des collaborations fructueuses à partir des besoins réels des professeurs. Selon l'étude :

Actions courantes de collaboration

Elles sont associées à la tâche quotidienne et à la pratique de l’enseignement :

  • partage d’informations,
  • discussion et prise de décision,
  • choix et échange de matériel,
  • planification,
  • résolution de problèmes,
  • soutien mutuel.

 

Les actions de collaboration les moins fréquentes sont associées à l’innovation et à la prise de risque :

  • s’observer,
  • partager et échanger des responsabilités,
  • animer ensemble.

 

Toutefois, plusieurs répondants se disent prêts à essayer certaines de ces pratiques novatrices.

Thèmes privilégiés de collaboration

En règle générale, on opte pour des thèmes plutôt pratiques et qui répondent à des besoins spontanés des enseignants.

  • activités pour les élèves,
  • cas d’élèves,
  • matières scolaires,
  • etc.

 

Les thèmes plus théoriques ou administratifs comme le fonctionnement de l’école, la pédagogie en général, la réforme, le budget, etc.  sont peu abordés et rapportés par plusieurs comme étant imposés et impopulaires.

Les enseignants se déclarent prêts à retenir plus souvent des thèmes comme les ateliers décloisonnés, les activités pour les élèves, les stratégies spécifiques d’intervention, ou encore, le parrainage entre élèves.

De nombreux effets bénéfiques sont associés à la collaboration :

Bénéfices de la collaboration

  • le bris de leur isolement;
  • l’amélioration de leur pratique réflexive;
  • l'amélioration de leur développement professionnel et de leurs relations avec certains collègues ou avec l’équipe;
  • le soutien à la réussite de leurs élèves;
  • etc.

 

Par ailleurs, les enseignants ont des avis partagés quant au temps à investir et à la charge de travail qu’implique la collaboration :

  • pour les uns, cela prend beaucoup de temps ou cela augmente le travail;
  • pour les autres, cela fait gagner du temps ou cela allège la tâche,

 

Tous s’entendent pour dire que la collaboration n’a pas d’effet clairement négatif et que ce n’est pas une perte de temps.

Stratégie

Armé de ces données, il devient plus aisé de proposer un cadre technique de collaboration en ligne pour soutenir les professeurs :

  • La solution technique doit permettre la réalisation des actions courantes de collaboration;
  • L’animation soit considérer les thèmes privilégiés et
  • Le service doit globalement poursuivre et valoriser les bénéfices de la collaboration.

 

Dans le choix de la solution technique, on peut évidemment suggérer l’utilisation d’un wiki (voir Wiki matrix pour un choix de solutions) et / ou d’un blogue (Répertoire de solutions )/ forum ouvert (Répertoire de solutions), mais le choix des outils techniques utilisés concrètement par les professeurs (la plate-forme de l‘école, leurs logiciels courants) prime sur toute autre suggestion, quitte à les détourner de leur usage habituel. Un système parallèle supplémentaire leur demandera aussi des efforts supplémentaires. Une consultation avec les futurs usagers quant à la solution à retenir est la meilleure façon d'achever une acceptation populaire.

Enfin, les initiatives de collaboration virtuelle réussies nécessitent une animation initiale qui comprend de la formation individuelle des participants, l'alimentation en contenus, la valorisation des participations, la proposition d’activités, et ce sur une certaine période, le temps que les participants développent leur aisance et découvrent une utilité à la collaboration sur ce système qui vaille l’investissement en temps et en efforts. On ne peut pas compter sur les seuls efforts des participants pour l'animation et la pérennité d'une initiative de collaboration.

Références :

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur