Articles

EVE : Environnements Virtuels pour Enfants

Par Denys Lamontagne , le 03 septembre 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Les enfants de classes primaires sont particulièrement sensibles aux attraits de l’informatique et du multimédia. Pourquoi ne pas en profiter, d’autant plus que l’informatique et les réseaux tendent à se généraliser.

Le but du projet EVE (Environnements Virtuels pour Enfants), cofinancé par le Fonds francophone des inforoutes, est de développer pour des enfants de classes primaires une application pédagogique exemplaire permettant d’apprendre en s’amusant.

Sous l’angle pédagogique, le projet cible plus précisément :

  • l’apprentissage de la lecture et la compréhension de l’écrit,
  • la construction de phrases, pratique des compétences linguistiques acquises,
  • le travail en équipe,
  • la découverte de l’autre et le respect d’autrui.

Faire coopérer des enfants de Roumanie, du Maroc et de France à travers Internet est une des caractéristiques du projet qui, on l’espère, contribuera à réduire la fracture numérique entre ces pays.

La finalité du projet EVE est double :

  • mettre en oeuvre de nouveaux environnements de travail coopératif s’appuyant d’une part sur les Inforoutes et d’autre part sur les technologies de réalité virtuelle distribuée;
  • favoriser, sur la base des technologies, le développement de nouveaux produits pédagogiques destinés aux enfants de classes primaires.

On espère que les travaux réalisés dans le cadre de ce projet pilote permettront de développer, tester, expérimenter et mettre au point un ensemble de composants logiciels et leurs interfaces, réutilisables pour la production d’autres applications interactives et distribuées.

On pourrait croire que les objectifs sont élevés, mais on s’est assuré le concours de trois universités (Mohammed V de Rabat (Maroc), Ovidius de Constanta (Roumanie), Ecole Nationale d’Ingénieurs de Brest) ainsi que d’entreprises privées technologiques (Virtualys à Brest , TBE Maroc à Rabat, Impromex à Constanta) et évidemment des écoles primaires : Kroas Saliou à Plouzané (France), Al Khalil à Casablanca et Dan Barbilian à Constanta.

Histoire à suivre sur plusieurs plans donc : accessibilité, enseignement de base, technologies, internationalisation.

Le projet EVE

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné