Articles

La pédagogie différenciée... Quelle différence ?***

Par Manuel Rulier , le 05 avril 2004 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Le mythe de l’école unique, à la pédagogie uniformisante, faussement démocratique a été et continue d’être dénoncé par les adeptes de la pédagogie différenciée. Mais au fait, c’est quoi cette différence ?

La pédagogie différenciée est une pratique d’enseignement qui prend en compte les différences entre les individus et qui propose des activités différenciées. Jusque là rien de compliqué, mais rien d’incroyable non plus : car l’école ne met-elle pas en oeuvre différents ateliers, différents types d’approches éducatives ?

Pas vraiment :

Les défenseurs de cette "pédagogie différente" soutiennent que l’école devrait être le lieu d’une pédagogie individualisée qui reconnaît l’élève comme une personne réceptive, "à sa manière", " à son rythme" aux différentes situations de formation. Bref, la théorie de la différenciation peut se résumer comme suit : tous les élèves sont différents, donc ils apprennent différemment. De là il s’ensuit qu’on doit mettre en oeuvre toutes sortes d’apprentissages pour que les résultats soient meilleurs.

Le problème :

Doit-on mettre un professeur derrière chaque enfant ? Ne revient-on pas à l’époque des précepteurs ? Non. La pratique de la différenciation pédagogique consiste à organiser la classe en permettant à chaque élève d’apprendre dans les conditions qui lui conviennent le mieux. Le programme reste le programme officiel, mais, dans la classe, des niveaux sont organisés. On détermine les profils à qui conviennent certaines méthodes d’apprentissage et pas d’autres. Exemple d’ateliers différenciés : la lecture peut s’apprendre grâce à des jeux sur les mots, des visuels accompagnant des textes, des fichiers audio... L’une de ces méthodes produira le déclic chez certains enfants, tandis qu’une autre aura plus d’impact sur d’autres profils d’élèves.

Tout est relatif :

Cette fameuse pédagogie différenciée revient fréquemment dans le débat sur l’école, les fractures sociales et culturelles qui créent des différences de résultats scolaires, etc. Elle suscite de vives polémiques et ses défenseurs parviennent rarement à trouver un terrain d’entente avec ses détracteurs. Aujourd’hui cependant, le débat est moins houleux et ceux qui hier ne juraient que par la pédagogie de la différence, tempèrent leur propos. Ainsi, Philippe Meirieu (l’un de ses théoriciens et promoteur) appelle à la mesure et insiste surtout sur le fait que ce sont les apprentissages qui sont nécessairement différenciés.

Pour aller plus loin, des sites très différents...

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné