Articles

La formation à distance nécessaire pour obtenir son diplôme

Par Alexandre Roberge , le 17 novembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 18 novembre 2008

La nouvelle a de quoi faire sursauter: en Alabama, dès l'an prochain, tous les élèves devront suivre un cours en formation à distance et le réussir pour obtenir leur diplôme d'études secondaires. Pourquoi une telle décision ?

Déjà, il faut comprendre que de gros efforts en formation à distance ont été établis dans cet état et dans le sud des États-Unis en général. 362 professeurs en Alabama travaillent sur des programmes en ligne et on sait que dans les 16 états qui font partie du Southern Regional Education Board, il y a 200 000 étudiants qui suivent des cours en ligne.

L'état où il y en a le plus ? La Floride avec 77 000 étudiants. Néanmoins, seul l'Alabama - pour l'instant - a pris la décision sur la formation à distance obligatoire pour les élèves de secondaire.

Selon les responsables de l'éducation dans cet état, la formation à distance n'est plus seulement un type de formation dans la grande mer des formations. Elle est devenue essentielle à l'ère du e-learning et de la prolifération des technologies d'information et de la communication (TIC).

Greg McCain, professeur cité dans l'article, souligne qu'en fait, les différences entre les classes "en ligne" et l'enseignement traditionnel ne sont pas immenses sinon peut-être qu'il est plus difficile d'un côté et de l'autre d'avoir des suivis et des interactions aussi facilement qu'en face-à-face. Il aborde également la question de la motivation où il ne voit pas tant de différences sinon qu'il ne peut pas autant qu'en classe régulière rappeler à un élève de faire les travaux à remettre.

Maintenant, il y a une question qui se pose: serait-ce applicable ailleurs qu'en Alabama ? Serait-ce applicable au niveau secondaire de la France ou du Québec ? Peut-on imaginer l'obligation de suivre un cours à distance pour obtenir son diplôme d'études secondaires (DES) ou son Brevet ?

Doit-on y voir un début de réponse avec le Brevet informatique et Internet amorcé en France en 2008 qui, bien que n'étant pas un brevet à part entière, souligne la compétence de l'élève à utiliser les technologies de l'information et de la communication (les TIC). Bref, est-il envisageable que la maîtrise de TIC devienne un objectif important du secondaire ?

La décision récente de l'Alabama en la matière force à la réflexion, en tout cas.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné