Articles

N. Chaunu, de Formationvideo.fr à Tuto.com (1/2)

Le parcours d’un entrepreneur qui a révolutionné l’autoformation à l’informatique

Par Christine Vaufrey B , le 12 avril 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 15 décembre 2017

Qui est Nicolas Chaunu ?

Je suis un entrepreneur du web de 32 ans. Après une formation universitaire en multimédia, j’ai créé la société eMob en 2005, avec des copains de facs, pour commercialiser des services de formation en vidéo. Ces vidéos, consacrées aux applications informatiques, sont disponibles sur le site formationVideo (devenu tuto.com). Le site eMob (en 2011) étant  connu des visiteurs comme un blog consacré à la formation par le biais des tutoriels vidéos.

Que proposez-vous sur formationVideo ?

On y trouve aujourd’hui plus de 1000 modules de formation vidéo créés par des formateurs professionnels, sur les applications de bureautique et de création (graphisme, vidéo, 3D...) et sur la programmation web. Ce sont des produits d’autoformation à distance, téléchargeables sur poste. Ils permettent aux utilisateurs d’apprendre seuls mais il arrive que des entreprises achètent ces modules et demandent la mise à disposition d’un formateur, en présence ou à distance.

C’est long ? C’est cher ?

Nos modules de formation font 15 minutes en moyenne. Certains sont plus longs (une heure ou plus) mais surtout ils peuvent se combiner dans des packs personnalisés ou complets. Par exemple, la formation complète à un logiciel tel que Photoshop dure totale de 19h39.

Le prix des modules varie évidemment en fonction de leur longueur et de leur technicité. On peut les acheter à la pièce, et les moins chers coûtent 1 euro. Je précise que lorsque nous avons lancé formationVideo, nous étions les premiers à proposer cet achat à la pièce. La formation complète à un logiciel coûte entre 30 et 50 euros en moyenne. Ce sont les prix qui sont pratiqués par la majorité des éditeurs de produits de formation en vidéo. Ces prix ont baissé de moitié en quelques années, car la concurrence est arrivée mais aussi parce que les outils de production de vidéos (outils de screencasting, d’enregistrement...) sont moins chers qu’auparavant (à l’image de Camtasia sur Pc ou Screenflow sur Mac), et on trouve même de bon produits gratuits (comme Camstudio, sur Pc).

Comment choisissez-vous les contenus ?

Nos choix de contenus s’effectuent à partir des tendances que nous repérons (réponse à la demande du public), mais il nous arrive aussi d’anticiper cette demande. 

Qui sont les concepteurs / formateurs des tutoriels de formation vidéo ?

Les concepteurs de ces modules sont soit des formateurs professionnels, parfois certifiés par les éditeurs (pour les formations complètes aux produits édités par Microsoft ou Adobe par exemple), soit des freelances ou des salariés d’agences de création multimédia. Ils connaissent donc parfaitement les produits. Mais cela ne suffit pas : nous leur faisons passer des tests pour vérifier qu’ils sont de bons pédagogues, qu’ils ont une démarche pas à pas adaptée au public visé, qu’ils s’expriment clairement, etc. Puis nous construisons le programme de la formation ensemble.

Puisque formationVideo remplit bien son office, pourquoi avoir créé tuto.com ?

Après quelques années, alors que formationvideo.fr marchait bien, nous recevions de très nombreuses propositions de créateurs de contenus, mais nous n’avions pas les moyens de toutes les acheter pour les mettre en vente sur notre site. C’est la rencontre avec le créateur de Fotolia (Thibaud Elzière) qui a créé chez moi le déclic. Fotolia est une place de marché pour les photographies (société française au départ qui est ensuite allée se développer aux États-Unis). Ce qui signifie, concrètement, que les photographes amateurs et professionnels y déposent leurs photos pour les vendre à des prix très attractifs, et c’est le volume de ventes qui rend le système intéressant pour eux comme pour les clients. Cela m’a donné des idées. En novembre 2009, nous avons donc créé la société Weecast et ouvert le site du même nom, place de marché du tutoriel vidéo.  Le site a changé de nom en juin 2010, lorsque nous avons l’opportunité de racheter le nom de domaine tuto.com.

Tuto.com, c’est un peu comme YouTube mais spécialisé dans le tutoriel vidéo ?

Non car à l’inverse de YouTube ou d’autres plateformes (telles ques Dailymotion ou Vimeo) de mise en ligne de vidéos, nous sélectionnons les vidéos. Nous en refusons environ une sur deux. Notre sélection s’opère sur quatre critères : la qualité de la pédagogie employée, la qualité vidéo, la qualité audio et enfin l’intérêt final pour le consommateur. Et il faut être majeur pour pouvoir déposer une vidéo sur notre site. Nous avons environ 300 contributeurs indépendants réguliers, plus les éditeurs de produits (ElephormVideo2brainVTCArtfxE-tribart Institute...) qui vendent leurs tutoriels chez nous comme sur d’autres plateformes.

Sur tuto.com, on trouve des tutoriels sur tout ?

Pas du tout. En amont de la levée de fond pour créer Weecast, certains investisseurs potentiels nous ont d’ailleurs reproché de ne pas balayer assez de sujets. Ils auraient aimé voir sur notre site des tutos sur le bricolage, les loisirs créatifs... Mais nous avons fait le choix de rester dans les métiers et pratiques de l’informatique au sens large. Par exemple, si vous êtes un photographe amateur et que vous vous mettez au numérique, vous trouverez des tutos sur la prise de vue, sur la retouche au moyen de logiciels plus ou moins complexes, sur la mise en ligne de vos photos sur un site dédié et enfin sur la valorisation de votre site.

... C'est déjà fini ? Pas du tout ! Retrouvez la suite de l'entrevue avec Nicolas Chaunu : "La qualité des produits et une excellente écoute du client sont au centre du service marchand sur Internet".

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné