Articles

Problèmes spécifiques d’intégration des TIC dans les systèmes de formations des pays du Sud***

Par Martine Jaudeau , le 21 novembre 2004 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

L’apport des technologies représente une solution précieuse particulièrement pour les universités du Sud qui sont confrontées au problème de croissance très rapide du nombre d’étudiants.

L’exposé de M. Radhi Mhiri à la conférence CERES de l’université de Sherbrooke du 17 Novembre 2004 présente en particulier l’expérience tunisienne dans ce domaine.

On y présente l’expérience des Instituts Supérieurs d’études technologiques. C’est aussi l’occasion d’évoquer l’importance du développement des compétences pour les enseignants et les étudiants. Le rôle des structures administratives et de la politique de soutien à l’utilisation de l’Internet sont des éléments déterminants dans ce genre d’expériences.

On parle aussi des expériences internationales et notamment du diplôme UTICEF organisé par l’AUF et du projet Avicenne qui se fait sous l’initiative (UNESCO/EUMEDIS). On évoque dans ce contexte les perspectives et les pistes à explorer à travers l’utilisation des nouvelles technologies de communication.

Cette présentation vivante et imagée fournit ainsi une analyse des informations, réflexions et témoignages sur les problèmes spécifiques de l’intégration des technologies dans les systèmes de formations au Sud, et ailleurs.

L’exposé complet : Problèmes spécifiques de l’intégration des TIC dans les systèmes de formations par Radhi Mhiri, professeur à la faculté des Sciences de Tunis (format PDF, 2.5Mo)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné