Articles

Les sites de vente de notes de cours attirent les étudiants mais agacent les professeurs -

Par Denys Lamontagne , le 14 février 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

La vente de notes de cours en ligne amène les enseignants à évaluer les répercussions d’Internet dans les salles de cours. Len Kuhi, un professeur d’astronomie à l’Université du Minnesota, a réalisé qu’un de ses étudiants vendait à StudentU.com les notes qu’il prenait lors de ses cours; pour lui, ce geste constitue «une invasion et une intrusion».

StudentU.com fait partie des sites de la Uzone. Plusieurs étudiants de l’Université du Minnesota y vendent leurs notes de cours. StudentU.com leur offre la somme de 400 dollars pour les notes d’un semestre. Il existe environ dix sites de commercialisation des notes de cours; la plupart offrent gratuitement accès à leur base de données aux étudiants qui complètent un formulaire d’inscription contenant des informations personnelles. StudentU.com et Versity.com sont parmi les sites les plus importants du genre.

L’Université de Californie, située à Berkeley, a mis en garde ses étudiants contre ces pratique. Elle a aussi entrepris des démarches légales contre StudentU.com parce qu’elle considère que la vente des notes de cours constitue une violation de son code d’honneur. L’Université du Minnesota, contrairement à Berkeley, n’a pas de code d’honneur : elle ne peut donc prétendre à une violation de celui-ci, ce qui rend toute démarche légale plus délicate.

Mark Rotenberg, conseiller juridique de l’université, ne croit pas qu’une action légale soit entreprise par l’institution.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné