Articles

Cameroun : l’E.A.O. à l’Ecole des Postes de Yaoundé

Par Louis-Martin Essono , le 18 septembre 2005 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

La rentrée universitaire est frébrile. Les préinscriptions et les examens de rattrapage animent le campus. En contre-bas de ce campus, et juste en face du siège du Cradat, le centre Régional pour l’Adminitration du Travail, loge, dans un grand enclos, l’Ecole nationale des Postes du Cameroun. Cet établissement, qui forme l’essentiel des personnels des transmissions, des télécommunications et des postes est en ébullition.

Plusieurs pays africains, sous l’égide de l’ UPU, l’Union Postale Universelle, vont s’y engouffrer pour des formations à distance, un concept désormais familier, qui a fait venir des professeurs des lycées, alléchés par le thème relatif à l’Enseignement Assisté par Ordinateur, l’EAO.

Les apprenants devront acquérir les stratégies en matière de formation à distance et les principes de la conception de la formation à distance.

La rencontre permettra aux formateurs venus des centres de formation postale de 17 pays d’Afrique francophone de mettre en place une stratégie dont le but est d’intégrer la Fàd et la formation assistée par ordinateur dans leur programme quotidien. Projet déjà initié lors du Congrès de Bucarest, cette rencontre fait pendant à la décision alors prise pour accepter la formation à distance dans les écoles postales des pays du Sud.

Très peu connue, l’ UPU, créée en 1874, est une organisation internationale qui a son siège en Suisse. Elle joue un rôle de conseil, de médiation et de liaison, et fournit l’assistance technique.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné