Articles

Cameroun : l’AUF forme les universitaires à la numérisation des cours

Par Louis-Martin Essono , le 29 août 2005 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Les différents avantages de la présence de l’ AUF ont été mille fois présentés dans les colonnes de Thot. Parmi ces bénéfices, la posibilité pour les universitaires du Sud de prendre part, à parts égales, aux compétitions organisées en francophonie. Les nombreuses formations à distance suivies par les étudiants de haut niveau comptent parmi les aspects heureux de l’Agence universitaire de la Francophonie.

Plusieurs programmes structurent l’action de l’AUF. Les formations en cours au Cameroun participent du programme IV relatif aux TIC et appropriation des savoirs. La quinzaine d’enseignants retenus provenait de tous les champs disciplinaires pour suivre, une semaine durant, une

formation à la conception, au développement et à l’utilisation d’un cours en ligne

.

Les compétences recherchées visaient essentiellement à

  • savoir structurer son cours afin de le mettre sous format électronique ;
  • connaître les étapes de développement d’un site web éducatif et à développer un site web éducatif ;
  • utiliser un éditeur de pages web et à maîtriser un système auteur d’exercices interactifs ;
  • définir un scénario d’utilisation de son cours en ligne dans le cadre d’une formation.

Un programme dense a été mis sur pied permettant aux étudiants d’une semaine de comprendre l’organisation pédagogique d’un cours en ligne et les étapes de conception d’un site web éducatif. Le développement d’un site web (La norme Html+Utilisation de NVU) et l’évaluation du système d’apprentissage et de l’apprentissage puis, la conception d’exercices interactifs ont été des exercices les plus appréciés.

L’Auf se propose de financer les cours qui seront mis en ligne. Il s’agit d’une aide à des micro-projets nécessitant un budget de 5000 FF (765,25 euros) pouvant exceptionnellement être augmenté jusqu’à 10 000 FF (1424,49 euros) sous conditions dérogatoires.

La suite de cette formation s’est dérouée à plus de 650km de Yaoundé où d’autres eseignants des universités camerounaises se sont imprégnés des Technologies éducatives : Création et gestion d’un enseignement ouvert et distant. Les objectifs à atteindre étaient de

  • former une masse critique de formateurs et de professionnels dans le domaine de la création de cours interactifs et multimédias, pour un enseignement ouvert et individualisé ;
  • construire des liens professionnels entre les participants de manière à ce que les relations entre stagiaires, comme celles établies avec les formateurs puissent se poursuivre de façon durable et former des individus ou des groupes qui deviendront à leur tour formateurs à leur retour dans leur organisation.

L’essentiel, mais aussi le plus difficile, est le suivi...

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné