Articles

Les défis des responsables des technologies dans les écoles - Enquête*

Par Denys Lamontagne , le 02 avril 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 05 avril 2011

Le troisième sondage (.pdf) annuel SchoolDude.com - Consortium of School Networking (CoSN) mené auprès des responsables des technologies dans les écoles secondaires des États-Unis démontre une situation en évolution rapide mais cohérente avec les années antérieures.

Comme la réalité des changements technologiques est assez semblable dans la plupart des pays, les conclusions qu’on en tire peuvent être utiles.

Plus d’équipements, plus d’usages

En effet, la principale observation concerne l’augmentation rapide et continue des équipements informatiques (ordinateurs fixes, ordinateurs portables, appareils mobiles, tableaux blancs, projecteurs, appareils photos, vidéos, GPS, clickers, réseaux (cuivre, câble, optique, wi-fi), routeurs, serveurs) ainsi que des logiciels pour les gérer et les fonctions demandées (enseignement, administration, communication). 

Tout le monde se branche, de multiples façons pour de multiples besoins et tous s’attendent à un service irréprochable, efficace, fiable et sécuritaire. Ajoutez diverses exigences légales et normes et soustrayez budget et personnel et vous aurez le portrait.

Les équipements et fonctions sont moins le problème que le personnel qualifié pour les rendre opérationnels et les entretenir. De plus, les investissements sont souvent faits pour répondre aux exigences d’état ou de région et non aux besoins locaux. Enfin, le personnel ne peut véritablement pas réaliser de planification stratégique dans l’état d’urgence presque continu dans lequel il se trouve.

Quelques données

                                                                    Année précédente
Rapport élèves / techniciens      2410 / 1             1928 / 1        + 25 %
Rapport ordinateur / élèves              3 / 1                 12 / 1
Ordinateurs par technicien           956 / 1               613 / 1        + 56 %
Serveurs par technicien                 15 / 1

Ainsi, 63 % des répondants voient leur département des technologies comme réactif et non pro-actif, soit 15 % de plus que l’année précédente.

Les répondants considèrent que le manque de techniciens pour aider les professeurs à comprendre et utiliser les technologies pour améliorer l’enseignement est aussi important que le manque de support technique brut.  Au total, ce sont 73 % des écoles qui considèrent manquer de personnel technique pour satisfaire aux attentes du district ou de l’école et plus de 70 % considèrent manquer de personnel pour implanter concrètement les nouvelles technologies dans les classes.

L’émergence du «Logiciel comme service»

Pour s’en sortir, il n’est pas surprenant que l’impartition gagne du terrain dans les écoles. Un service logiciel virtuel (SaaS - Software as a Service) libère le personnel de l’installation, de la mise à jour et de l'entretien des logiciels et comporte moins de risques techniques et moins de coûts (juste la quantité nécessaire). Ainsi 52 % des écoles utilisent maintenant au moins un service logiciel, en augmentation de 11 % sur l’année précédente.

Autres données

Écoles qui autorisent

  • You Tube    30 %                                            
  • Facebook    25 %
  • Twitter         20 %
  • 24 % des écoles encouragent l’utilisation de YouTube dans le curriculum.
  • 65 % des écoles ont un système de gestion du contenu web (CMS) complètement implanté. En augmentation de 18 % sur l’année précédente.
  • 56 % des répondants indiquent que leur école possède ou développe un Intranet. 6% d’augmentation.
  • 48 % des répondants on un système de gestion d’inventaire et de suivi des équipements et logiciels, une augmentation de 17 %.

Télécharger : The Unique Challenges Facing the IT Professional in K-12 Education - Sommaire - .pdf

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné