Articles

Publié le 28 novembre 2005 Mis à jour le 12 décembre 2008

2000 à 2005, le quinquennat mouvementé du e-learning***

Par Françis Bélime - Akova inc

Collaboration Spéciale

De l’annonce de chiffres les plus fous des " années internet " au défaitisme bienséant qui suivit l’éclatement de la bulle, tout a été dit et écrit sur le e-learning. Et pourtant, à y regarder de plus près, la plupart des prévisions, optimistes ou pessimistes se sont révélées inexactes.

Je m’empresse de rassurer tous ceux qui se sentiront concernés ou se reconnaîtront dans cet article, nul ne détient la vérité et rien n’est plus difficile que de faire de bonnes prévisions. Bill Gates n’a-t-il pas déclaré en 1985 que " les ordinateurs personnels n’auraient jamais besoin de plus de 624 kilo-octets de mémoire ".

Sacré Bill ! Quelques 20 années plus tard et des centaines de milliards de dollars de CA de plus, gageons qu’il assume pleinement ses approximations de l’époque.

Un rapide flashback sur quelques déclarations types qui ont eu cours dans les années 1998-2000 :

  • «le e-learning va rapidement supplanter la formation traditionnelle»
  • «le e-learning : nouvel eldorado des entreprises technologiques»
  • «la formation est réinventée par l’émergence du e-learning»

et dans les années 2001-2002 suite à l’éclatement de la bulle internet :

  • «le e-learning était une vision trop technologique»
  • «la résistance au changement a vaincu les précurseurs du e-learning»

En fait, toutes ces grandes déclarations, relevant plus de l’envolée journalistique que d’une réelle connaissance de la formation en ligne ont peu à peu laissé place à des discours plus réalistes.

Quand les entreprises adoptent le e-learning

L’apparition, dès 2001, des notions de formation mixte ou «blended learning» offrant une alternance formation en présentiel / formation en ligne à mis en évidence la nécessité de travailler le modèle organisationnel de la formation. Et plus récemment encore la notion de «rapid learning» nous conduit à réfléchir sur les aspects économiques du e-learning en s’appuyant sur la puissance des nouveaux outils de développement.

Si on se préoccupe de la percée de la formation en ligne, on constate que, malgré un certain ralentissement du marché, elle a continué sa progression dans le domaine de l’entreprise. Une étude réalisée en juillet 2002 auprès d’une centaine d’établissements français par le Préau, centre de veille sur les technologies de l’information et de la communication et l’Observatoire de la formation, de l’emploi et des métiers, montre que 54 % d’entre eux ont mis en place, entre 2000 et 2002, un dispositif de e-formation. Ils n’étaient que 7 % à peine entre 1995 et 1997.

Les plus petites structures sont aussi concernées puisqu’en 2002, les sociétés de moins de cinq cents salariés étaient deux fois plus nombreuses qu’en 2001 à adopter ces nouvelles pratiques de formation à distance.

Plus récemment, Le journal du Net a publié en février 2005 la synthèse d’une étude menée par le Club Défi, regroupement d’une quarantaine de grandes entreprises françaises sur les stratégies de formation. L’étude révèle que " le e-learning est une formule en plein essor ". Selon cette enquête, " 67 % des entreprises françaises ont lancé, à petite ou grande échelle, des projets de e-learning. Parmi elles, 46 % sont encore en phase de test ou n’ont réalisé qu’un seul projet. Mais, dans le même temps, 21 % utilisent déjà couramment cette formule de formation ".

Un nouveau départ ou une continuité ?

Tout semble donc repartir. A l’observation des quelques chiffres cités précédemment, on constate que l’évolution du e-learning a finalement suivi une courbe de croissance constante et tend à devenir une solution de formation à part entière. Elle dépasse maintenant l’aspect restrictif de la technologie. Ce constat est d’ailleurs encore plus marqué dans le monde l’éducation ou de nouvelles initiatives sont lancées chaque jour (Universités en ligne,).

Et si finalement la formation en ligne suivait tout simplement les tendances normales du cycle de vie de tout produit ou service nouveau. Ce cycle se traduit, en terme de visibilité, par d’importantes fluctuations.

La phase d’enfance est généralement marquée par une période de très forte croissance due à l’adoption par les entreprises pionnières, l’émergence de nombreux joueurs provoque ensuite un phénomène de tassement.

Celle-ci marque un creux de visibilité important du secteur avant d’atteindre un point d’inflexion avant de laisser place à la phase d’adolescence caractérisée par une nouvelle croissance, à pente plus douce qui traduit une meilleure stabilité du secteur.

Un avenir encourageant

Allons, le e-learning n’aurait donc pas fait exception à la règle et gageons que l’avenir révèlera de bien belles années pour tout ceux qui croient en ce formidable moyen de formation.

A l’heure où le «rapid learning» s’implante, d’autres chiffres encourageants, venant du Canada, traduisent le début de maturité du monde du e-learning.

Le coût moyen de développement d’une heure de cours de e-learning de qualité est passé d’environ 100 000 $ canadiens en 1997 à 20 000 $ en 2002. Et nous pouvons sans aucun doute affirmer qu’en 2005, ces coûts ont encore été divisés par un facteur de 3 à 5.

Tout progrès technologique s’accompagne inévitablement de profonds changements organisationnels. La maturité des solutions proposées finit toujours par donner à un secteur donné ses lettres de noblesse.

Que ce soit l’ordinateur personnel, la messagerie électronique ou plus récemment les ERP (Enterprise Resources Planning), ces domaines technologiques ont tous connu les mêmes turbulences et pourtant, ils sont aujourd’hui parfaitement intégrés à notre paysage professionnel quotidien.

Le e-learning devrait donc bientôt être solidement ancré dans nos habitudes de vieà condition bien sûr de posséder plus de 624 kilo-octets sur son poste !!


Mots-clés: Chiffres Annonce Bulle E-Learning Internet Tout Défaitisme éclatement

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !