Articles

Administration de l’éducation : au delà de l’intuition***

Par Denys Lamontagne , le 16 janvier 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

«Pour la première fois des administrateurs peuvent comparer les résultats de leur classe aux standards des tests d’états.

Les conversations du personnel ressemblent à «De quoi ma classe a-t-elle l’air ?» « Puis-je regarder ta classe et toi la mienne et en retirer des informations utiles ?»

«Nous pouvons maintenant chercher des tendances pour l’école entière ou pour chaque niveau, rien de tout ça n’aurait été possible sans cet incroyable entrepôt de données.

Le but est que chaque enseignant ait accès à ceci et utilise les données pour alimenter son enseignement sur une base journalière. Ceci changerait la culture administrative. Nous essayons de nous concentrer sur la création de rapports plutôt que ce soit les professeurs qui les produisent. Il s’agit de «pousser» l’information pertinente au devant d’eux afin qu’ils puissent s’appuyer dessus, la consulter et prendre des décisions éducatives appropriées. Éventuellement ils en arriveront à tirer leur propre information de ces données.

Avant ceci, un bon nombre de décisions étaient basées sur l’intuition. C‘était des observations très subjectives des administrateurs et des enseignants. Ce n’est pas que ce n’est pas important, mais un peu de données quantitatives est rafraîchissant et permet d’appuyer les intuitions...»

Pour l’article complet :

Nitty-Gritty Data

With reams of numbers and test results at their fingertips, more district leaders are making decisions and positive changes across classrooms par Angela Pascopella - District administration

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné