Articles

Les NTIC, une passerelle entre expérience et expertise***

Par Mohamed Ouzahra , le 20 février 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Depuis de nombreuses années, au Maroc comme ailleurs, le débat autour du renouvellement des générations en milieu professionnel s’est focalisé sur l’opposition entre l’expérience - censée être l’apanage des anciens - et l’expertise dont se prévaudraient les seules jeunes recrues. La maîtrise de l’outil informatique a constitué à cet égard, au moins dans les années 80 et 90, le processus idéal pour opérer la démarcation entre les initiés et les autres. L’informatique devenant le sésame pour accéder aux postes de responsabilité, les illettrés technologiques (ceux qui pensent qu’une police de caractère fait référence à un nouveau code de savoir-vivre) se voyaient reléguer aux tâches poubelles de la matrice d’Eisenhower, loin de tous les comités de direction.

Résultat de cette situation, appréhendée ici à grands traits, les demandes de formation et de perfectionnement en informatique explosaient alors que les réfractaires irréductibles échangaient des sourires convenus à chaque raté du dieu ordinateur.

Ceci dit, la situation évolue très vite. D’abord, l’accès à l’informatique est de plus en plus convivial, ce qui permet à de nombreux exclus technologiques de prendre le train en marche. Et, de façon concomitante, la durée de la vie active s’allonge avec pour conséquence le maintien en place des anciens, qui cumulent désormais expérience et savoir-faire technologique. Le marché de la publicité commence à s’y intéresser ce qui n’est évidemment pas anodin.

Il est vrai aussi que tout cela se fait au grand dam des générations montantes qui se retrouvent à leur tour exclues des cercles de décision ou, ce qui est plus préoccupant, du marché du travail. Au Maroc, le nombre des diplômés chômeurs est ainsi important.

Alors comment faire pour renouveler les compétences en préservant l’égalité des chances entre seniors et nouveaux venus ? En recourrant aux TIC pardi ! En effet, utilisées à bon escient, les technologies de l’information peuvent contribuer à construire des passerelles efficaces entre les générations. Faire bénéficier les jeunes créateurs d’entreprises de l’expérience et des compétences de ceux qui les ont précédé dans cette voie tel est par exemple le défi de Maroc Entreprendre , un réseau d’accompagnement et de tutorat très efficace.

A bientôt.

P.S. : Je ne résiste pas au plaisir de vous faire découvrir un site superbe sur le Maroc d’antan , site qui est à la fois un hommage bienvenu à nos aïeux et un révélateur de l’évolution rapide qu’a connue le pays depuis un demi-siècle.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur