Articles

L’internet : un espace ingouvernable***

Par Martine Jaudeau , le 21 février 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Ingénium et le Centre des Technologies Nouvelles ont réalisé un outil multimédia de sensibilisation des cadres, dirigeants et du grand public sur les enjeux techniques, politiques, internationaux et sociaux de l’Internet de demain.

Ce DVD Prospective et gouvernance de l’Internet est la synthèse d’une conférence internationale "Prospective de l’Internet" organisée à Namur (Belgique) en mars 2005 par l’Institut Destrée de Wallonie dans le cadre du SMSI (Sommet mondial de la société de l’information).

Durant deux heures qui filent rapidement, 25 experts d’horizons divers apportent des éclairages transversaux à toutes les problématiques exposées : contexte du SMSI et historique du Net, technologies, gouvernance, dynamique des usages de demain et témoignages d’expérience. Voici quelques points qui nous ont interpelés :

Un Internet commun connectant des communautés

En découvrant les dernières évolutions technologiques poussant vers une mémoire, un traitement, une mobilité et une autonomie élargis - cellules à combustible remplaçant les piles, nanotechnologie et systèmes micro-électro-mécaniques (neuro-electronics) - on s’aperçoit que l’internet agit comme un système nerveux dans lequel la communication multipoint à multipoint et l’architecture pair à pair bousculent l’organisation des sphères publiques et politiques.

Il s’agit alors de préserver l’ouverture, le choix, donc l’accès à tous. Car le protocole TCP IP décuple l’outil à la masse en un temps record.

Coopération internationale, co-régulation et contractualisation

Un énorme travail de modification des lois et des règlementations a été effectué, sans succès. Il n’empêche pas le spam ou les virus de se développer.

Internet est par essence ingouvernable. Seule existe une entité, l’ICANN dépendant du commerce extérieur américain, qui gère les noms de domaines.

Une coopération internationale est nécessaire pour gérer les ressources, les accords et les litiges. La co-régulation doit alors s’appuyer sur la légitimité, la conformité et l’effectivité pour être admise par tous.

La contractualisation offre une transparence et une approche de l’action par cadres, principes plus flexibles qui préservent la liberté. Le protocole est alors envisagé comme un bien commun, tel le langage.

Dynamique des usages et concensus social

Les actions de terrain menées par la pratique englobent de nombreux domaines :

  • la formation des élus
  • l’éducation critique à l’école
  • la préservation des savoirs de base
  • la communication inter-générations
  • la recherche d’emploi
  • la formation de formateurs
  • le développement de cours en ligne

Un mouvement perpétuel et des changements continus se construisent sur les idées d’utilisateurs en marge du système. L’accessibilité devient l’enjeu majeur.

Car il existe un milliard d’utilisateurs sur les six milliards d’habitants de la planète. Seulement 4,3 milliards d’adresses sont disponibles.

La vitesse, le haut-débit, la largeur de bande évoluent vers la radio (WiMax) capable de toucher de plus grandes communautés. La mobilité (WiFi) s’étend aux utilisateurs, aux données et aux applications...

Cette complexité systèmique de l’internet empêche d’être à la fois complet et cohérent. Mais elle offre une richesse fantastique. Sa gouvernance repose sur le concensus social, seul régulateur pacifique et garant des intérêts de tous.

Nous vous recommandons vivement de visionner ce DVD riche de perspectives éclairantes.

Pour poursuivre le sujet plus avant :

Prospective de l’Internet

Internet dans dix ans aux Rencontres d’Autrans 2006

La société de l’information en Europe

Groupe de travail sur la gouvernance de l’internet

Unesco et le SMSI, vers les sociétés du savoir

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné