Articles

Un guide pratique «Réagir face aux violences en milieu scolaire»

Par Denys Lamontagne , le 19 septembre 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 27 avril 2015

«Les faits de violence dans les établissements scolaires dont sont victimes tant les élèves que les personnels, sont un souci majeur pour les responsables éducatifs.

Ces manifestations mettent en péril la réussite scolaire et l’égalité des chances. L’acte pédagogique constitue la première réponse à cette violence.

Cependant, j’ai voulu aller plus loin. J’ai pris des dispositions dès la rentrée scolaire 2006, pour :

  • sensibiliser les chefs d’établissement afin qu’ils signalent systématiquement les faits de violence;
  • améliorer le soutien et l’accompagnement des victimes de violence : ligne téléphonique ou adresse internet, SOS violence dans chaque académie, prise en charge psychologique et juridique des victimes;
  • identifier des correspondants police ou gendarmerie pour chaque collège ou lycée et y créer, en cas de besoin, une permanence sur demande du chef d’établissement;
  • contribuer à un fonctionnement concerté entre les services de l’État.»

Gilles de Robien Ministre de l’Éducation nationale

Rassurant de voir que l’éducation est la première réponse proposée par le gouvernement : d’abord faire confiance aux individus et aux institutions responsables. On espère que cet énoncé sera justement appuyé par des programmes d’éducation.

Ceci dit, le guide « Réagir face aux violences en milieu scolaire» est direct, précis, sans complaisance et mène à plusieurs ressources et références concrètes. On y apprend entre autre qu’une direction d’école a tout intérêt à ne pas chercher à se faire justice elle-même où à lancer des enquêtes. Elle a ses propres outils disciplinaires et ceux-ci sont suffisant dans le cadre de son mandat. Dès qu’une infraction tombe dans le cadre légal, elle ne peut pas se substituer à ceux dont c’est la responsablité.

On y apprend aussi que certains actes comme la brutalité filmée peuvent mener à plusieurs charges légales allant de non-assistance à une personne en danger, préméditation de délit et atteinte à la vie privée et que les blogues sont des espaces publics soumis aux lois contre la diffamation et autres règles régissant la vie publique.

Bref, il y a matière à éducation.

Sommaire

  • Personnels victimes d’actes de violence
  • Personnels témoins ou confidents d’actes de violence page
  • Actes de violence entre élèves
  • Violences sexuelles, racket, bizutage
  • «Happy slapping» (actes de violences provoqués et filmés)
  • Incendie, intrusion, armes et/ou objets dangereux
  • Stupéfiants
  • Références juridiques
  • Informations pratiques

Télécharger Réagir face aux violences en milieu scolaire

Également Documents d’accompagnement sur le site Eduscol.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné