Articles

Création d’entreprise : pourquoi pas une SCOP ?

Par Christine Vaufrey B , le 23 septembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 10 juin 2013

Le secteur de l’économie sociale attire de nombreux jeunes entrepreneurs, qui souhaitent donner du sens à leur activité économique et commerciale et ne pas se soumettre à la seule économie ultra-libérale.

Pour ceux-là, la création d’entreprises sous statut de SCOP (Société Coopérative de Production) mérite d’être examinée de près.

Il existe actuellement plus de 2165 SCOP en France. Les salariés y sont les coopérateurs actionnaires. Les dirigeants y ont statut de salarié. Les décisions se prennent de manière collégiale. La redistribution des bénéfices y est plafonnée et s’effectue en direction des coopérateurs salariés. Il s’agit donc d’un fonctionnement particulier, qui ne fait pas bon ménage avec les ambitions individuelles et la course au profit maximum, mais qui en revanche sied parfaitement bien à l’esprit communautaire qui semble marquer un retour aujourd’hui.

On peut alors s’étonner de la faible proportion d’entreprises créées avec ce statut en France, pays qui voit naître chaque année plus de 230 000 entreprises. Pourtant, les SCOP ne ménagent pas leurs efforts pour se faire connaître.

Le réseau SCOP Entreprises, qui accompagne la création, la reprise, la transmission et le développement des SCOP, dispose d’un portail  très riche, qui informe le visiteur sur ses missions, les principes de fonctionnement et la culture des SCOP, fournit un annuaire des SCOP par métiers ou régions, et dispose enfin d’un espace « membres » favorisant l’échange entre « scopeurs ».

Certains portails professionnels proposent également des dossiers sur les SCOP. C’est le cas notamment du site CyberBTP , dédié aux professionnels du bâtiment et des travaux publics. Rien de plus logique, quand on sait que près d’un tiers des SCOP françaises ont été créées dans ce secteur d’activités… Le BTP en effet s’est forgé au fil des siècles une culture du travail en équipe qui rejoint celle qui est promue dans les SCOP. Même chose dans les secteurs de l’imprimerie et de la métallurgie, eux aussi fort représentés parmi les SCOP de France.

Mais la SCOP n’est pas le seul modèle économique et organisationnel permettant d’entreprendre « autrement ». Le mensuel Alternatives Economiques met à disposition en libre accès un dossier sur la question, qui permettra de découvrir les différentes facettes de l’entrepreneuriat social.

Autant de ressources qui encourageront tous ceux qui souhaitent favoriser l’éthique entrepreneuriale à concrétiser leurs aspirations.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné