Articles

Publié le 04 décembre 2006 Mis à jour le 29 octobre 2020

Projet Aden : France/Evêché d’Ebolowa, un mariage tout en net

Le représentant de l’Ambassadeur de France au Cameroun, le nouveau Chef du Service de Coopération et d’Action Culturelle, Mr. Claude Trouard Riolle, avait raison de se sentir heureux. Car, à la coupure du ruban, des centaines de personnes ont manifesté beaucoup de joie de se voir enfin connectées au réseau Internet, dans cette petite ville du Sud Cameroun, Ebolowa, située à 170km de Yaoundé.

Cette opération, la deuxième du genre au Cameroun, a été concrétisée grâce à Aden, le projet d’appui au désenclavement numérique du Ministère français des Affaires Etrangères et à la demande et à l’initiative de l’Evêque du Diocèse d’ Ebolowa-Kribi, région complètement enclavée du point de vue numérique, où le citoyen moyen confond constamment cyber-café et snack-bar, où se boit du café.

L’évêque est scandalisé par la fracture numérique entre les différentes zones de son diocèse. Il a le souci de l’égalité numérique et des avantages que procure l’Internet tant aux populations civiles qu’aux nombreux établissements scolaires et secondaires de sa pontificale circonscription. Pour l’Evêque, Internet dépassera l’expédition des mails, et nécessitera de s’élever aux dimensions plus grandes de la recherche des connaissances, de la culture, de la communication, d’échange, d’ouverture au monde.

Le nouveau point d’accès a pris la dénomination d’

Akiba net

,

merci

pour cette connexion et pour les bienfaits qu’elle nous apportera, comme l’a chanté, en dansant avec frénésie, le groupe de balafons qui animait la cérémonie.

Le Gouverneur a écouté le représentant de la France montrer combien le Cameroun se mobilise depuis des années dans la problématique de l’accès du plus grand nombre au numérique, même si les plus modestes souffrent encore d’une bien faible couverture.

C’est pourquoi, dans la logique des conclusions du Sommet Afrique-France de 2005 à Bamako qui a fait de la société de l’information un enjeu pour le développement de l’Afrique, la France veut favoriser la structuration de la société civile en permettant l’ouverture à tous des lieux d’accès à Internet, sans cependant concurrencer les cyber-cafés locaux et en renforçant la visée éducative et pédagogique des centres Aden par leur objectif d’accompagnement aux dispositifs existant au titre de l’insertion socio-professionnelle et de formation.

Akiba net offre des caractéristiques louables, mais appelées à se renforcer. moins d’une demi-dizaine de cyber-cafés et sa population, constituée de jeunes scolaires, vit dans le désenclavement aussi bien dans le centre-ville que dans les campagnes. L’Eglise, qui tient à sa mission civilisatrice et culturelle, se déploie pour donner à cette jeunesse l’espoir de vivre par les moyens modernes qu’offre le monde d’aujourd’hui. La connexion et l’outil Internet s’identifient, dira Claude Trouard Riolle, à la langue d’Esope, porteur du meilleur comme du pire.

La bonne tenue des premiers centres Aden encouragent la Coopération française à poursuivre le désenclavement numérique.


Mots-clés: Désenclavement Numérique Chef Mr Ambassadeur Service De Coopération Et D'action Culturelle Représentant

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !