Articles

Premiers pas de l'e-gouvernement au Togo

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 15 décembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 24 avril 2009

Cadeau de Noël pour les chercheurs, les juristes, les administrations bref, pour le citoyen lambda... le Togo se dote d'un portail de droit - une base de données contenant les lois, règlements et jurisprudences du pays.

Le site complet mais minimaliste, en termes d'esthétique et de graphisme, abrite la quasi-totalité des Journaux Officiels, parues en 1960 et 1970, et la Constitution. On peut y consulter aussi des textes sur les finances publiques, le fonctionnement des partis politiques, la sécurité, la défense, l'éducation, l'agriculture ou encore la santé. A partir de ce portail, on peut également accéder aux traités régionaux et internationaux signés par le Togo depuis son indépendance.

La création de ce portail s'inscrit dans le cadre du Programme national de modernisation de la justice financé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Dans la foulée, le Ministère de la Justice est en train de se doter lui-aussi d'un site Internet où on peut consulter tous les textes réglementaires, les statistiques pénitentiaires, le programme de modernisation de la justice, et accéder à un guide de vulgarisation juridique. Le site propose également un mode d’emploi des formalités qui va de la demande de certificat de nationalité à la demande de divorce.

Quid de l'accès aux TIC ?

L'e-gouvernement fait ses premiers pas au Togo dans un contexte de quasi-monopole étatique dans le secteur des télécommunications, de cherté du prix d'Internet et des équipements, et de manque de volonté politique. Il n'en faut pas plus pour mettre du plomb dans l'aile, voire pour tuer dans l'oeuf toutes les initiatives s'appuyant sur les TIC freinant par ricochet le développement de la formation à distance. En guise d'exemple, un regroupement des spécialistes des TIC initié il y a peu et dont l'objectif était de « réfléchir sur les possibilités d’améliorer les conditions d’accès au réseau et des usages qu’il est possible d’en faire » a fait long feu.

En novembre 2007 lorsque le Togo célébrait le dixième anniversaire de sa connectivité à Internet, la situation des technologies de l'information et de la communication dans ce pays d'Afrique occidentale n'était guère reluisante. Un an après, excepté les annonces, aucune évolution sur ce plan n'est perceptible. On peut dès lors se demander ce que vaut un e-gouvernement dans un pays sans « e ».

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné