Articles

RD du Congo : que le Gouvernement s’implique pour une politique nationale des TIC !

Par Louis-Martin Essono , le 11 janvier 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 22 octobre 2008

Les bailleurs de fonds se sont séparés avec la conscience d’avoir effectué correctement leur travail. La Société Civile Congolaise, oeuvrant dans le domaine des TIC, a initié un atelier pour la mise en place d’une plate-forme des entités de la société civile, des Institutions Universitaires et de Recherche sur la gouvernance de l’Internet en RD Congo, atelier qui s’est tenu pendant quatre jours et qu’a présenté Thot.

Sept communications ont été présentées, sur la présentation panoramique des résultats du forum mondial sur la GI, l’apport de l’AUF au développement des TIC en RDC, la Recherche documentaire par le Net et Internet et Education, la problématique de l’intégration des TIC dans le système éducatif en RDC, le droit pénal congolais face au développement de la criminalité par les TIC et les systèmes de régulation des TIC en Afrique et leur impact sur le développement : le cas de la RDC.

Les débats ont montré que la loi-cadre n° 013/2002 de 2002 sur les télécommunications est peu expressive sur l’Internet. L’Etat se révèle à la fois contrainte et frein. Aussi la Société Civile fera pression sur l’Etat pour qu’il puisse réglementer le domaine de l’Internet de manière à créer une société de l’Internet pour tous.

Pourtant, il y a quelques temps, des Ong ont amené la République démocratique du Congo à réfléchir sur la Dynamique Multisectorielle pour les Tic.

Pour assurer son rôle, la société civile, à travers la nouvelle plate-forme, devra atteindre plusieurs objectifs :

  • organiser un atelier sur la cybercriminalité ;
  • organiser un séminaire de sensibilisation à l’intention des autorités politiques sur les TIC ;
  • promouvoir et favoriser les investissements dans le domaine des TIC en vue de réduire les coûts ;
  • initier et encourager des projets de production locale d’ordinateurs.

En revanche, l’atelier recommande fortement au Gouvernement

  • doter la RD Congo d’une politique nationale sur les TIC
  • connecter la RD Congo par les câbles à fibre optique, à partir du réseau angolais ou en participant aux différents projets de connexion dont le projet Eassy de l’Afrique de l’Est à partir de l’Océan Indien et le projet WAFS
  • adapter la législation et la fiscalité en rapport avec les TIC
  • constituer sa plateforme sur la GI et préparer avec les deux autres plates-formes le forum national sur la GI

Un organigramme a été élaboré et la mise en place de la plate-forme, qui a été structurée, devra survenir avec diligence. Les infrastructures sur l’Education au Congo, compte tenu de la très grande étendue du pays, souffrent d’une très grande obsolescence et l’arrivée et la vulgarisation de l’Internet pourraient constituer un pas immense pour la l’éducation pour tous.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné