Articles

RD Congo : l’Agence universitaire de la francophonie ouvre un campus numérique à Lumumbashi

Par Louis-Martin Essono , le 16 janvier 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 05 novembre 2008

Lors d’une rencontre tenue récemment à Paris, à la Délégation Générale de la Communauté française de Belgique et de la Région Wallonne à Paris, en marge de la réunion des instances de l’ AUF, le Recteur de l’ Université de Lubumbashi et la Rectrice de l’AUF ont signé une convention de partenariat pour l’ouverture, au 1er trimestre 2007, d’un campus numérique francophone au sein de l’Unilu.

La RDC est un sous-continent qui comporte de très nombreuses institutions universitaires toujours bondées. Argument qui permettra au Recteur de l’Unilu d’évoquer le poids démographique, le dynamisme scientifique et la place stratégique de son université à la pointe du dernier point d’ancrage francophone en Afrique australe pour solliciter et obtenir l’ouverture d’un CNF grâce à un partenariat qui regroupe l’Unilu, l’Auf, la Communauté française de Belgique, l’Ambassade de France et le Programme MIDA Grands-Lacs, partenariat qui vise le développement des TIC dans l’enseignement supérieur et la mise en oeuvre d’un campus numérique francophone à Lubumbashi.

Chacune des parties joue un rôle crucial pour la réussite du partenariat. L’Unilu poursuit une dynamique de désenclavement numérique par la mise en oeuvre d’un réseau local connecté à Internet favorisant l’informatisation de ses services et programmes. Elle souhaite participer au renforcement de ses capacités dans le domaine des Tic par la formation des personnels techniques et universitaires à l’utilisation de ces outils et leur intégration par son «soutien des Tic au développement de l’enseignement supérieur et de la recherche», appuie les universités des pays du Sud et de l’Est. Ce programme vise notamment à favoriser le développement de centres d’accès à l’information et de Cnf.

La Communauté Française de Belgique met, au titre de ses priorités, le renforcement de l’Enseignement supérieur notamment dans le domaine de la documentation et entend dès lors apporter un appui au développement des compétences en matière de mise en oeuvre des nouvelles technologies de la communication et de gestion de réseaux informatiques.

L’Ambassade de France en RDC souhaite accroître l’accès TIC afin d’améliorer le partage des savoirs au profit de la recherche et de l’enseignement supérieur. L’OIM, enfin,vise à renforcer les capacités de structures publiques et privées au Burundi, en RDC et au Rwanda à travers la mobilisation de la diaspora des Grands Lacs résidant en Europe. L’éducation est un des trois secteurs prioritaires du programme MIDA Grands Lacs par l’organisation de missions d’enseignants issus de la diaspora et d’activités d’enseignement à distance.

Les universités et institutions universitaires de cette région pourront ainsi bénéficier des avantages qu’offrent les CNF : accès facile au centres d’accès à l’internet, recherche documentaires en ligne, inscriptions aux foad, etc.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné