Articles

Les clés pour comprendre la conversation à distance et pour y intervenir efficacement

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 29 avril 2009

Dans le dernier numéro de la Revue Education-Formation paru en mars dernier, intitulé « Cette distance qui nous rassemble », Cathia Papi publie un article de recherche sur les interactions des apprenants à distance dans un forum en ligne.

D'entrée de jeu, elle relève que l'objectif des forums en ligne dans un dispositif de formation à distance est « l'échange entre étudiants et/ou tuteurs à des fins aussi bien sociales, visant à endiguer les abandons, que de construction des connaissances. L'une des conditions premières à l'atteinte d'un tel but, n’est autre que la participation des apprenants à ces espaces de discussion ».

La participation des apprenants à ces forums en ligne n'étant pas contraignante, il se trouve que très peu seulement engagent les discussions. La plupart se comportent en spectateurs en regardant tout simplement les discussions de la minorité sans y prendre part.

Alors Cathia Papi se pose les questions suivantes : comment des apprenants, qui n'ont pas obligation de communiquer, en viennent-ils à s'engager dans la conversation en ligne voire à former des groupes de discussion ? Quel est l'« ordre » de cette interaction sociale et sur quoi repose-t-il ?

Pour répondre à ces interrogations, la chercheuse analyse des  corpus recueillis dans le forum général du Diplôme d'Accès aux Etudes Universitaires (DAEU) – équivalent du baccalauréat français. Environ 5 914 messages postés  dans le forum général du DAEU livrent des secrets sur la conversation à distance que nous rendons ici succinctement.

La ritualisation des échanges

Dans un premier temps, les apprenants énoncent des questions faisant appel à une réponse, ce qui fait du forum « un espace dans lequel les acteurs se croisent sans se connaître ». Cette première phase est suivie d'échanges de propos anodins ou de « menus propos » visant à maintenir l'interaction. Ces menus propos s'épuisant relativement vite, intervient alors une troisième phase, celle de la composition des cadres, autrement dit du partage de rôles comme dans un théâtre.

Une fois les rôles partagés, place à l'appropriation du forum par le processus de théâtralisation. « Outre le jeu des acteurs, la théâtralisation de la vie sur le forum paraît, comme nous l'avons vu, participer de deux phénomènes : d’une part, de la création d’un décor général (emprunté ou réel) et, d’autre part, de la nécessité d’expression de sentiments du quotidien. Telle une troupe jouant différentes pièces, les apprenants- acteurs passent d’un décor à l’autre, tout autant que d'un costume à l’autre, toujours entre réel et virtuel, présentation et représentation ».

Cathia Papi conclut qu'en dépit de la distance, les formes des interactions entre les étudiants demeurent les mêmes qu'en présentiel, à quelques exceptions près.

En effet, le jeu de théâtralisation évoqué plus haut relève du domaine socio-affectif tout en favorisant le passage vers l'espace sociocognitif. On comprend dès lors pourquoi ceux qui ne participent pas à ces forums sont les mêmes qui font part de leur difficulté à travailler seul, du moins, à distance des autres acteurs de la formation.

La non-participation de la majorité des apprenants

Une non-participation, selon la chercheuse, qui pourrait s'expliquer par deux raisons : « d'une part, un manque d’aisance technique à manipuler les outils de communication et, d’autre part, un manque d’intérêt pour le fait de communiquer avec d’autres étudiants, désintérêt qui paraît lié à une conception transmissive de l’apprentissage renforcée par le mode d’évaluation du DAEU basé sur la restitution individuelle de savoirs ».

Cette étude offre ainsi les clés pour comprendre le processus de formation de distance et pour y agir efficacement.

Cathia Papi, Sympathiser à distance, Revue Education-Formation, n°e-290 (pdf)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné