Articles

Aide scolaire gratuite en ligne : un marché qui devient concurrentiel

Par Christine Vaufrey B , le 15 septembre 2009

Dès le mois de juin dernier, le Ministère de l'Education Nationale annonçait la mise en ligne des cours du CNED, couvrant les programmes des disciplines principales, du CP à la Terminale. Ce service, intitulé L'Académie en ligne, était présenté comme un ensemble de Cours d'été permettant aux élèves de réviser pendant les vacances. L'offre apparaissait alors comme incomplète et peu attractive, puisqu'elle consistait essentiellement en fichiers au format pdf à télécharger. Mais il est prévu qu'elle s'étoffe au fil du temps : dès la mi-septembre, l'ensemble des disciplines doit être couvert pour les classes de l'école élémentaire; en novembre, les différentes classes du collège et du lycée disposeront elles aussi d'une offre complète dans les matières relevant de l'enseignement général.

Les fermetures d'écoles stimulent l'ouverture de sites

Avec l'épidémie de grippe A qui contraint les établissements scolaires à fermer leurs porters pour une ou plusieurs semaines, il y a fort à parier que des sites tels que l'Académie en ligne voient le nombre de leurs visiteurs fortement augmenter. Il n'est donc pas étonnant de constater que de nouvelles offres apparaissent. Car derrière l'accès libre aux programmes et cours, on trouve une démarche commerciale autant que citoyenne : il s'agit pour les fournisseurs de faire connaître leurs produits, via un usage libre et gratuit de certaines ressources, avant de proposer l'achat de prestations complémentaires. 

Voici donc L'Assistance scolaire personnalisée, site réalisé par Rue des écoles, en partenariat avec la MAIF, mutuelle d'assurance bien connue des enseignants et des établissements scolaires. Rue des écoles est un éditeur de ressources pédagogiques, utilisables en classe et dans le cadre d'activités de soutien scolaire. Cet éditeur développe depuis plusieurs années une offre de ressources multimédia utiles tant aux familles qu'aux enseignants. 

Le partenariat entre Rue des écoles et la MAIF a permis, dans un premier temps, de compléter l'offre de soutien scolaire offerte aux adhérents de la MAIF dont les enfants sont dans l'incapacité temporaire de suivre normalement leur scolarité, à la suite d'un accident ou d'une maladie. Mais l'épidémie de grippe a convaincu ces deux partenaires d'ouvrir leur site à tous les écoliers, collégiens et lycéens de France et d'ailleurs. L'inscription sur le site Assistance scolaire personnalisée n'est en effet soumise à aucune condition. 

Une offre exhaustive en construction

Acteurs publics et privés s'adressent donc au même public. Mais qu'en est-il des contenus ?

Une rapide navigation dans chacun des deux sites montre tout d'abord qu'aucun ne couvre actuellement l'ensemble des classes et des matières d'enseignement général (les enseignements de spécialités techiques et professionnelles étant totalement absents). On notera des manques particulièrement importants sur le site de l'Académie en ligne, comme l'absence de cours de français pour les lycéens de Première, année qui les voit passer, précisément, le Bac de français. Toujours au niveau du lycée, la philosophie est pour le moment absente de l'offre du CNED, alors qu'elle est déjà bien investie sur le site de l'Assistance scolaire personnalisée. Mais rappelons que le CNED prévoit d'étoffer son offre "lycée" dans les mois à venir. A l'inverse, l'offre de l'Assistance scolaire personnalisée est vraiment pauvre pour les classes du primaire. On supposera donc que de nouveaux contenus vont être mis en ligne progressivement, car la crédibilité des sites est ici en jeu. 

Personnaliser la relation

A qui s'adressent ces deux sites : à une masse anonyme, ou à des individus ? La personnalisation de la relation se manifeste sur le site Rue des écoles / MAIF par une inscription préalable (libre et gratuite), qui permet ensuite à l'élève d'accéder directement à la page de son niveau d'études. Tout inscrit a également accès à une messagerie, qui lui permet d'interagir avec ses camarades ou, pourquoi pas, ses enseignants. Ce site dispose aussi d'un accès personnalisé pour les enseignants. Enfin, l'Aide scolaire personnalisée propose une fonction d'aide aux devoirs en français et en maths pour les classes du collège : l'élève sélectionne le manuel utilisé par son professeur dans une liste bien fournie, indique la page et le numéro de l'exercice qu'il a à effectuer, et il reçoit des éléments explicatifs (mais pas la réponse, évidemment).

Accueil personnalisé, messagerie, lien avec les exercices des manuels utilisés en classe : l'appui de l'Aide scolaire personnalisée s'avère, comme son nom l'indique, beaucoup plus individualisée que l'Académie en ligne, qui n'autorise qu'un usage généraliste et anonyme.

Médiatisation des contenus : à améliorer

Qu'en est-il de la médiatisation des contenus sur les deux sites ? La situation est bien différente selon le niveau d'études considéré. 

Pour les différents niveaux de l'école élémentaire, l'avantage revient à l'Académie en ligne : les activités sont toutres sonorisées et se présentent sous forme d'écrans interactifs. L'ensemble est agréable, ergonomque et fourni. L'Aide scolaire personnalisée ne prévoit rien de particulier pour les plus jeunes élèves, en-dehors de la sonorisation. Le texte reste prédominant, y compris dans les tests (activités), qui sont de simples et monotones questionnaires à choix multiples. On notera également qu'un plus grand nombre de matières est investi par le CNED.

Au niveau du collège et du lycée, nous trouvons la situation inverse : le CNED propose toujours ses pdf (qui sont en fait des extraits de ses cours "papier"), alors que l'Aide scolaire personnalisée met en ligne de vraies pages de cours, qui tirent modestement profit du potentiel des outils numériques, et notamment de l'hypertexte. Certains mots renvoient en effet à un lexique très fourni. 

En résumé, disons qu'aucun de ces sites n'est parfait, et qu'ils présentent des avantages et des inconvénients. L'Académie en ligne est à la fois bénéficiaire et victime de l'offre du CNED, préexistante et très fournie, mais très traditionnelle dans sa forme. L'effort accompli pour les enseignements du primaire laisse toutefois espérer que la présentation des ressources et activités va s'améliorer pour tous les niveaux, à condition que les auteurs ne considèrent pas l'attractivité des leçons comme des jouets tout juste bons à attirer les petits. L'assistance scolaire personnalisée présente un visage plus attrayant et les auteurs des ressources s'efforcent de couvrir un peu de chaque niveau de scolarité, quitte à compléter plus tard. Surtout, le site témoigne d'un souci de l'élève et du contexte spécifique d'utilisation des ressources qui n'existe pas sur le site du CNED.

Allons-nous voir apparaître d'autres sites d'assistance scolaire ouverts à tous ? Peut-être. La concurrence risque de s'intensifier. D'ores et déjà, on constate qu'il ne suffit plus de s'appuyer sur une position prédominante dans le monde de l'éducation pour être assuré de gagner la partie. Sur Internet, public et privé, petits et gros opérateurs se retrouvent à égalité. Seule la qualité intrinsèque des produits fera la différence, et ce seront les usagers qui en décideront.

L'Académie en ligne

Assistance scolaire personnalisée, page d'inscription

A lire aussi dans Thot : Les paradoxes du CNED

Et une article sur le Framablog : L'académie en ligne ou la fausse modernité de l'Education nationale, qui doute fortement, au vu des pratiques de l'EN sur l'Académie en ligne, que l'éducation soit considérée comme un bien commun...

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné