Articles

Classe sans papiers

Par Om El Khir Missaoui , le 27 janvier 2010

Grâce à des projets innovants accompagnés de la formation des enseigants aux TICE et de l'acquisition d'un parc informatique conséquent, les élèves de l'école Wilfrid-Bastien de Montréal (Québec) apprennnent autrement. Une classe technologique, la « iClasse », a même été aménagée cette année. Elle ne compte ni manuels scolaires, ni cahiers d'exercices, tout se faisant par le biais des ordinateurs et un tableau interactif qui, avec ses outils, est devenu le manuel de lecture des élèves.

La classe de Mme Isabelle Dupré, formée d’enfants de 6 ans est une classe sans papiers. Le manuel de lecture et le cahier d’exercices ont été relégués aux oubliettes. L'enseignante a une méthode originale pour apprendre à lire à ses élèves : les enfants apprennent  à lire avec de la littérature de jeunesse abondante et de qualité. Le but est de donner le goût de la lecture avec pour devise : Lire pour le plaisir! Plusieurs livres ont été numérisés et les élèves arrivent à en lire un  par jour. La présentation TBI est très motivante pour les élèves qui interagissent dans la lecture en émettant des hypothèses de lecture ou en développant la situation finale d'un récit et ce en utilisant le TBI. 

Le cahier d’exercices, lui, a été remplacé par le logiciel notebook. On utilise par ailleurs le site Internet pour publier  les écrits et les dessins réalisés par les élèves, qui se sentent valorisés par cette ouverture de la classe.

Ler travail se fait dans la collaboration entre pairs et la participation des parents d'élèves. Les élèves sont partagés en groupes selon leurs compétences : depuis les débutants à qui on propose des livres audio jusqu’aux  super lecteurs et le soutien entre groupe est encouragé. 

Des rencontres avec les parents permettent de créer un lien entre l’école et la famille, de vivre des activités de lecture amusantes et de partager les expériences en cours d'année. L'enseignante propose aux parents des stratégies de lecture et des fiches méthodes afin qu'ils accompagnent leurs enfants et soient des partenaires à part entière dans le choix des oeuvres et le cursus d'apprentissage. Son initiative fait tâche d'huile et d'autres enseignants ayant des niveaux plus avancés  adoptent l'approche par projets intégrant les TIC ou favorisant l'apprentissage sans papiers comme en témoignent ces deux sites d'enseignants de la même école : la classe de Lucie et l'hyperclasse.

D'une façon générale, dans cette école, les élèves semblent passionnés.  Ils arrivent à se dépasser et à augmenter leur niveau de motivation, de persévérance et d’autonomie, même si cela passe par le bousculement de certaines habitudes des aînés.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné