Articles

Un journaliste s'invite en classe

Par Alexandre Roberge , le 01 février 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 02 septembre 2013

Le métier de journalisme est en perpétuel évolution dû à l'évolution des technogies de l'information et de la communication, même si l'outil ne remplace pas la compétence, car journalisme, c'est avant tout un métier.

Dans le contexte de changement au niveau des médias, il devient intéressant de familiariser les élèves avec les nouvelles manières de diffuser l'information, tout en respectant un processus de traitement journalistique rigoureux. C'est ce qu'a fait un journaliste indépendant, Alain Devalpo.

Un pont entre le journalisme et la classe

A. Devalpo, qui collabore avec des médias nationaux français (Le Monde diplomatique, Radio France International) et étrangers (Radio Suisse Romande), a proposé d'établir le lien entre l'univers scolaire et le monde du journalisme. Comme on peut le voir sur son site, Couleur Monde, il a collaboré avec plusieurs écoles primaires, collèges et lycées dans le cadre de projets pédagogiques appelés "Journalistes en herbes".

Il s'est impliqué dans de multiples réalisations en utilisant différents médias (audio, vidéo, écrit). Par exemple, en 2009-2010, des élèves d'une école primaire de Paris lui ont envoyé des questions à transmettre à un spécialiste des éléphants au Laos. Les élèves utiliseront ensuite les réponses dans leurs articles pour le journal de l'école. En 2010-2011, les journalistes en herbe se sont intéressés, via ce projet à la découverte de la région de la Casamance au Sénégal.

Un autre exemple illustré en vidéo : des jeunes collégiens d'une classe d'histoire-géographie ont dû préparé une émission de webradio. Après avoir effectué leur recherche d'informations, ils ont discuté à distance avec Alain Devalpo qui leur a fourni des compléments d'informations et les a aidé à aborder les techniques de la communication radiophonique.

Les projets "Journalistes en herbe" se déroulent sur trois périodes : la préparation des reportages pendant le premier trimestre, les tournages pendant les vacances de Noël et de février, puis arrive le moment de la mise en forme.

Des projets formateurs

Ces initiatives mettent les élèves en contact avec des professionnels des médias, mais ils contituent aussi, comme l'explique A. Devalpo sur la fiche du projet pédagogique, un moyen formidable pour les jeunes d'acquérir quelques compétences-clés :

  • Lecture et recherche de documents: les comprendre, les analyser, les trier, etc.
  • Production de documents et de ressources: rédaction de textes, émission de radio, etc.
  • Éducation aux médias: comprendre le métier de journaliste, les étapes de la création d'un reportage, développement de l'esprit critique, etc.


De plus, cette activité permet de valider quelques compétences à acquérir pour obtenir le Brevet informatique et Internet (B2i) dans les écoles françaises. Les élèves apprennent à utiliser du matériel informatique (branchements techniques, utilisation de logiciels audio, etc...). De plus, ces projets favorisent l'utilisation de l'Internet, du courriel, de la vidéoconférence, du podcasting, etc.

Associer le journalisme et l'école, voilà une bonne idée qui pourrait faire des petits. A. Devalpo n'est certainement pas le seul journaliste pouvant collaborer avec des institutions scolaires. C'est donc au personnel enseignant, mais également aux professionnels des médias, de développer des liens, l'effet sera certainement bénéfique et stimulant pour les jeunes générations, les principaux bénéficiaires de ces très beaux projets pédagogiques.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné