Articles

Raconte-moi une histoire !

Par Christine Vaufrey B , le 25 novembre 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 27 août 2012

S'il-te-plaît, raconte-moi une histoire ! Vous avez certainement déjà entendu cette phrase dans la bouche d'un petit. Et qui peut décrire le plaisir qu'offre la vue d'un enfant captivé par ce que vous lui racontez, qui s'effraie quand vous faites la grosse voix du loup et qui éclate de rire quand le méchant tombe dans la rivière, de préférence après avoir affronté un essaim de guêpes ?

La lecture partagée figure parmi les activités phares qui réunissent petits et grands, enfants et parents. Une récente étude réalisée en France vient confirmer la bonne santé de ce type de lecture. L'étude a été commandée par Disney Consumer Products, qui gère les produits dérivés de l'oeuvre du génial conteur.

Il ne faudra pas s'arrêter à l'omniprésence des personnages du film Winnie l'Ourson dans le document de présentation de l'étude, qui lui font perdre une bonne part de sa crédibilité par excès de références mercantiles. On se demande aussi pourquoi les rédacteurs ont cru nécessaire de transformer la belle expression de "lecture partagée" en "story telling". Malgré tout, l'étude présente des éléments intéressants :

  • 97 % des enfants de 3 à 6 ans aimeraient que leurs parents leur racontent davantage d'histoires;
  • 88 % des enfants estiment mieux dormir quand ils s'endorment après une histoire;
  • 71 % des parents estiment la lecture importante pour le développement de l'imaginaire;
  • 70 % des grands-parents souhaiteraient que leurs petits-enfants puissent consacrer davantage de temps à  la lecture partagée.

 

On apprend aussi que les garçons privilégient les histoires qui mettent en scène des animaux, et que les filles adorent les histoires de princesses. Que tous adorent les histoires dans lesquels les héros se sortent de situations délicates grâce aux autres. Que tous préfèrent que ce soit maman qui raconte l'histoire du soir.

Mais la lecture partagée a des concurrents. Elle n'arrive qu'en quatrième place des activités préférées des enfants, après les jouets, la télévision et l'ordinateur. Sans doute, comme le signale l'étude, parce que les enfants y sont autonomes, alors que la lecture requiert la présence d'un adulte, tant qu'on ne sait pas lire. On remarquera aussi que les produits Disney sont présents dans les quatre domaines, et qu'une stratégie d'encerclement est activement mise en oeuvre.

Mais nous ne sommes pas obligés de nous laisser faire. Le secteur du livre pour la jeunesse se porte formidablement bien, et offre de multiples opportunités de découvertes. Il est également possible de troquer, de temps en temps, un bon livre contre un beau conte lu sans support...Je me souviens d'une histoire inventée au fil de l'eau, qui mettait en scène deux hamsters échappés dans un jardin... 12 ans plus tard, mes enfants m'en parlent encore. Nos amis conteurs, en Afrique et ailleurs, n'en seront pas surpris.

Raconte-moi une histoire, une étude à livre ouvert sur le story telling. Etude téléchargeable ici en pdf.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné